Les 5 meilleurs ETF pour se protéger contre l’inflation

Meilleurs ETF pour se protéger contre l'inflation

Quels sont les meilleurs ETF pour protéger son portefeuille contre l’inflation ?

L’économie et l’investissement sont une histoire de cycles. L’inflation, très forte dans les années 70 et 80, et qui avait ensuite quasiment disparu pendant plusieurs décennies, revient sur le devant de la scène.

Toutes les situations économiques qui se sont produites dans l’histoire sont amenés un jour à se reproduire. Pas forcément pour les mêmes raisons, et souvent avec des variations, mais tout ce qui est déjà arrivé risque de se produire à nouveau.

Et il en va de même pour l’inflation, comme on a pu le constater récemment.

Comment se protéger contre l'inflation en Europe ?

Dans ce contexte, où les actions, et encore plus les obligations, peuvent souffrir, comment construire un portefeuille résilient face à l’inflation ? Vers quels ETF se tourner ?

Les ETF qui résistent le mieux à l’inflation, voire qui la dépassent, sont ceux dont le cours est indexé sur des actifs qui profitent des périodes inflationnistes.

Voici 5 ETF pour surfer sur l’inflation.

1. Lyxor Commodities Refinitiv/CoreCommodity CRB (LU1829218749)

Qui dit inflation dit généralement hausse des matières premières, qu’il s’agisse de métaux, de denrées agricoles ou de l’énergie. Les ETF de matières premières constituent donc en principe un moyen efficace pour se protéger de l’inflation.

L’indice Refinitiv/CoreCommodity CRB® Index permet de suivre l’évolution du prix de 19 matières premières, réparties en 5 groupes : énergie, agriculture, bétail, métaux de base et métaux précieux.

L’énergie et l’agriculture représentent chacun environ 40 % de l’indice. Les métaux sont plus faiblement représentés, avec 20 % de l’allocation.

Allocation sectorielle indice matières premières

Les principales matières premières contenues dans l’indice sont :

  • Pétrole brut
  • Gaz naturel
  • Maïs
  • Soja
  • Bétail
Répartition ETF matières premières

L’ETF possède un encours de 1,5 milliard d’euros, ses frais annuels sont de 0,35 % et il ne verse aucun dividende.

Si l’idée d’avoir du gaz, du pétrole ou des matières agricoles en portefeuille vous rebute un peu, plusieurs variations de cet ETF existent :

  • Sans énergie : Lyxor Commodities Refinitiv/CoreCommodity CRB EX-Energy (LU1829218582), avec 70 % de produits agricoles et 30 % de métaux.
  • Sans agriculture : Lyxor Bloomberg Equal-weight Commodity ex-Agriculture (LU0419741177), avec 60 % de métaux et 40 % d’énergie.

On peut regretter l’absence du bois, une matière première non négligeable à l’échelle mondiale. Cet oubli peut être partiellement compensé par un ETF qui représente 25 sociétés impliquées dans la sylviculture et l’industrie du bois :

  • iShares Global Timber & Forestry (IE0003ZXNJY5). Attention toutefois, il s’agit d’un ETF d’actions, qui ne réplique donc pas directement le prix du bois, et qui reste corrélé avec le marché global des actions.

De nombreux contrats d’assurance vie proposent l’une de ses trois versions du Lyxor Commodities (classique, sans énergie ou sans agriculture).

2. Lyxor EUR 2-10Y Inflation Expectations (LU1390062245)

Cet ETF n’est pas, contrairement à ce qu’on pourrait penser, un simple ETF d’obligations indexées sur l’inflation.

De manière contre-intuitive, les obligations indexées sur l’inflation peuvent chuter en période d’inflation.

En effet, elles voient leur taux d’intérêt ajusté régulièrement pour correspondre au niveau d’inflation. Leur rendement est ainsi protégé contre l’inflation, mais par leur prix, qui fluctue.

À ce titre, les obligations indexées sur l’inflation se comportent comme des obligations normales, qui voient leur cours s’ajuster en fonction des taux.

Or, les banques centrales montent les taux pour réguler l’inflation. Et si l’inflation est forte, la hausse des taux le sera aussi, ce qui fera plonger la valeur des obligations.

Le Lyxor EUR 2-10Y Inflation Expectations contient à la fois des obligations protégées contre l’inflation (pour offrir un rendement qui s’adapte à l’inflation), et des obligations traditionnelles shortées, ce qui lui permet de prendre de la valeur lorsque les obligations chutent suite à une hausse des taux.

L’ETF suit l’indice Markit iBoxx EUR Breakeven Euro-Inflation France & Germany Index Nominal TRI, qui est composé d’obligations d’état françaises et allemande de courte et moyenne maturité.

Répartition ETF Inflation Expectations EUR

Il possède un encours de 1,7 milliard d’euros, ses frais annuels sont de 0,25 % et ses dividendes sont capitalisés.

Attention toutefois : cet ETF étant partiellement indexé sur l’évolution inverse des obligations classiques, ce n’est pas un actif à détenir à long terme. Pour rappel, même si la hausse des taux peut fortement secouer les obligations sur le court terme, leur valeur monte à long terme.

Détenir sur le long terme un ETF qui short, même partiellement, des obligations, n’est donc pas une bonne idée (de la même manière que détenir indéfiniment un ETF qui short des actions serait stupide).

Si vous voulez vraiment détenir des obligations indexées sur l’inflation, privilégiez celles à court terme (0 à 5 ans), dont la valeur sera moins sensibles à l’impact de la hausse des taux. Cela tombe bien, on y vient.

Il existe par ailleurs un ETF équivalent, investi en obligations américaines :

  • Lyxor US$ 10Y Inflation Expectations UCITS ETF (LU1390062831)

3. iShares USD Ultrashort Bond (IE00BGCSB447)

Les obligations à très court terme sont moins sensibles à la hausse des taux provoquée par les périodes inflationnistes. Elles s’adaptent plus rapidement, et leur performance dépend davantage de leur rendement.

L’ETF iShares USD Ultrashort Bond suit l’indice iBoxx® USD Liquid Investment Grade Ultrashort index tracks US dollar denominated short maturity corporate bonds.

Cet indice comporte 489 obligations à très court terme (de 0 à 1 an), d’entreprises de pays développés.

Les obligations américaines représentent 65 % de l’ETF, dont les principales positions sont :

  • Blackrock
  • Oracle
  • Freeport-McMoRan Copper & Gold
  • Bank of America
  • JP Morgan
Répartition ETF Ultrashort Bonds

L’encours de l’ETF est de 800 millions d’euros, pour des frais annuels de 0,09 %. Ses dividendes sont capitalisés.

On peut cependant noter que hors inflation, les ETF obligataires à très court terme sont un placement bien plus adapté pour les liquidités (lorsque les taux sont positifs, ce qui n’a récemment plus été le cas en Europe), que pour faire fructifier un capital à long terme.

4. Xtrackers MSCI World Consumer Staples (IE00BM67HN09)

Si les actions constituent une bonne protection contre l’inflation sur le long terme, elles peuvent souffrir à court terme.

Généralement, les actions qui résistent le mieux à l’inflation sont celles des entreprises qui répercutent la hausse de leurs coûts sur leurs clients.

C’est notamment le cas du secteur des biens de consommation courante, dont la consommation baisse peu, même en temps de crise, car ils sont indispensables.

Les entreprises qui vendent ces produits sont donc susceptibles de conserver leurs marges en période inflationniste, ce qui se répercute sur le cours de leurs actions. Le secteur de la consommation de base est par ailleurs considéré comme un secteur défensif face aux aléas économiques, et assez peu volatil.

L’indice MSCI World Consumer Staples index comprend 106 entreprises de pays développés, dont 60 % aux États-Unis.

Répartition géographique secteur consommation de base

Les principaux titres contenus dans l’ETF sont :

  • Procter & Gamble
  • Nestlé
  • Coca Cola
  • PepsiCo
  • Costco Wholesale
Principaux titres secteur consommation de base

L’ETF possède un encours de 690 millions d’euros, ses frais annuels sont de 0,25 %, et ses dividendes sont capitalisés.

5. Amundi Physical Gold (FR0013416716)

L’or est depuis longtemps considéré comme une protection efficace contre l’inflation et face à la dévaluation monétaire. Sa valeur est ancrée dans l’esprit de chacun depuis des millénaires.

Il est souvent considéré comme réserve de valeur, voire comme une monnaie alternative, dans les pays dont la monnaie a tendance à se déprécier.

Toutefois, l’or est autant un actif spéculatif qu’une valeur refuge, et d’autres facteurs que l’inflation peuvent influencer son prix.

Amundi Physical Gold permet d’investir dans l’or pour se protéger contre l’inflation, facilement et avec des frais minimes pour un ETF. Concrètement, ce tracker suit le prix de l’or en Dollar.

Evolution du prix de l'or en Dollar - Tracker Or
Évolution du prix de l’or en Dollar

Sa structure est celle d’un ETC (Exchange Traded Commodities), qui reproduit le cours de l’or grâce à une obligation adossée à un stock d’or physique, en guide de garantie. Il peut être acheté et vendu de la même manière qu’un ETF (d’où le raccourci à le considérer comme un ETF).

L’ETC d’Amundi possède un encours 4,2 milliards d’euros, et ses frais annuels sont de 0,12 %. Il ne distribue pas de dividendes.

Pour s’exposer au prix de l’or sans subir le taux de change face au Dollar, il existe des alternatives. Par exemple :

  • WisdomTree Physical Gold – EUR Daily Hedged (JE00B8DFY052)

À noter que certaines assurances vie proposent un Certificat Or, en guise d’exposition au métal jaune.

Investir avec des ETF pour se protéger contre l’inflation

Ainsi se termine notre revue des 5 ETF les plus intéressants pour faire face à l’inflation.

L’inflation peut avoir de multiples origines, elle peut prendre des formes différentes (quels actifs voient leur prix monter, avec quelle force et pendant combien de temps). Elle entraîne généralement une réponse systématique des gouvernements, qui peut engendrer un impact négatif sur l’économie et la croissance.

Ces 5 ETF montrent qu’il est possible de se protéger contre l’inflation de plusieurs manières, qui peuvent être complémentaires :

  • Matières premières : Lyxor Commodities Refinitiv/CoreCommodity CRB (LU1829218749)
  • Obligations anticipant l’inflation : Lyxor EUR 2-10Y Inflation Expectations (LU1390062245)
  • Obligations à très court terme : iShares USD Ultrashort Bond (IE00BGCSB447)
  • Actions secteur consommation de base : Xtrackers MSCI World Consumer Staples (IE00BM67HN09)
  • Or : Amundi Physical Gold (FR0013416716)

Voici leur performance depuis la récente période inflationniste, qui a débuté en 2021.

Performance ETF protéger contre l'inflation

Les matières premières ont largement profité de l’inflation, avec une hausse supérieure à +100 % en moins de deux ans. Le graphique est donc quelque peu écrasé par cette performance.

Les quatre autres ETF ont connu des hausses allant de +11 % à +28 %, ce qui démontre leur résistance face à l’inflation, avec un contexte géopolitique tendu.

Toutefois, gardez en tête que l’inflation ne doit pas vous écarter de vos objectifs d’investissement à long terme. Ne surpondérez pas trop votre portefeuille avec des actifs anti-inflation. Vous protéger contre l’inflation ne devrait jamais être votre seul critère pour choisir des ETF, ni vous faire prendre plus de risques que nécessaire.

De plus, chaque période d’inflation peut avoir ses spécificités, et certains actifs offrant habituellement une couverture efficace contre l’inflation peuvent très bien ne pas fonctionner dans certaines situations. D’où l’importance de vous concentrer en premier sur vos objectifs à long terme, et de veiller à conserver un portefeuille équilibré et adapté à votre profil. Il constituera finalement la meilleure protection possible contre l’inflation.

6 commentaires sur “Les 5 meilleurs ETF pour se protéger contre l’inflation

    1. Sur du court terme, les CAT et les contrats de capi sur fonds euros seront peu rémunérateurs, mais sécurisés. Egalement, les fonds monétaires sont à nouveau très intéressants avec la hausse des taux.

    1. Avec plaisir,

      Les matières premières répondent généralement très bien à l’inflation, bien qu’elles puissent aussi avoir de longs cycles de baisse/stagnation.

    1. Bonjour Rémy,
      Merci pour votre remarque. Cependant, il n’y a pas d’erreurs, car Funds360 affiche la performance en dollars, tandis que le graphique l’affiche en euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *