Fonds et ETF monétaires sur assurance vie, PEA, CTO

Les fonds et ETF monétaires sont une classe d’actif souvent méconnue, qui trouve pourtant son utilité dans bien des cas de figure.

Qu’est-ce que le monétaire ?

Le monétaire est considéré comme étant une classe d’actif à part entière, au même titre que les actions, les obligations, l’or et les matières premières, l’immobilier, etc.

Techniquement, le monétaire se rattache à la catégorie d’actifs des obligations : seules leurs maturités les distinguent.

Les fonds et ETF monétaires sont constitués d’obligations à très court terme, dont l’échéance est comprise entre quelques jours et 1 an, tandis qu’un ETF obligataire comporte des obligations à plus ou moins longue échéance (de 1 à 30 ans).

L'échéance distingue le monétaire et l'obligataire

Le monétaire est ainsi constitué de dette à très court terme :

  • Des emprunts obligataires d’une durée de un jour à quelques mois.
  • Représentés par les indices €STR (Euro Short Term Rate) pour le taux d’emprunt journalier, et EURIBOR (Euro Interbank Offered Rate), pour le taux d’emprunt d’une semaine à un an.

Ces différences d’échéances ont pour principale conséquence que le comportement d’un ETF monétaire ne sera pas le même que celui d’un ETF obligataire. C’est pour cela qu’on distingue les deux classes d’actifs.

Les taux d’intérêt sont l’un des principaux facteurs qui influencent les obligations. Et ils impactent différemment la classe monétaire et la classe obligataire.

Lorsque les taux montent, la valeur des obligations baisse. Lorsque les taux baissent, la valeur des obligations monte. Elles sont par ailleurs d’autant plus sensibles aux variations de taux que leur échéance est lointaine.

Les obligations comportent donc un risque de taux, en plus du risque de défaut (si l’émetteur ne peut rembourser le principal à l’échéance).

Bien sûr, à taux constant, si on élimine l’impact à court terme des variations de taux d’intérêt, une obligation performera dans le temps grâce à l’intérêt régulier (coupon) qu’elle verse aux investisseurs.

J’explore davantage les obligations dans cet article sur le rôle des obligations en portefeuille.

Un fonds monétaire, quant à lui, n’a pas du tout la même sensibilité aux taux d’intérêt. L’échéance des obligations qu’il contient est tellement courte (moins d’un an), que les changements de taux n’affectent pas (ou très peu) leur valeur.

Lorsque les taux sont passés de -0,5 % à quasiment 4 % (entre juillet 2022 et septembre 2023), leur valeur n’a pas (ou très peu) été impactée négativement.

Remontée du taux Euribor 2022-2023
Source : https://www.euribor-rates.eu/

Nous avons ainsi pu observer un comportement très différent entre les obligations et le monétaire (ci-dessous : évolution d’un ETF monétaire vs un ETF obligataire).

Impact de la remontée des taux sur un ETF monétaire et obligataire

Les obligations se sont effondrées à cause de la hausse des taux, tandis que le monétaire a retrouvé de la vigueur.

Lorsque les taux étaient en phase de baisse, il se passait exactement l’inverse : les obligations étaient boostées par la baisse des taux, tandis que le monétaire rapportait de moins en moins.

C’est ce qu’il s’est passé entre juillet 2011 et janvier 2016, lorsque les taux de l’EURIBOR sont passés de 1,4 % à -0,4 %.

Baisse du taux Euribor 2011-2017 et Impact sur un ETF monétaire et obligataire
Source : Source : https://www.euribor-rates.eu/

La chute des taux avait provoqué une hausse spectaculaire de la valeur des obligations, tandis que les rendements monétaires avaient plongé.

Le rendement des fonds monétaires

Le rendement des fonds et ETF monétaire dépend directement du niveau actuel des taux d’intérêt.

Il suit directement l’évolution des taux : lorsqu’ils étaient négatifs, leur rendement était négatif. Les fonds monétaires étaient à éviter (2016-2022).

Lorsque les taux sont négatifs, le rendement des fonds et ETF monétaires est négatif

Lorsque les taux sont remontés autour de 3,8 %, le rendement sur un an des fonds monétaires est redevenu très intéressant.

Lorsque les taux sont positifs, le rendement des fonds et ETF monétaires est positif

Ces différences nous montrent que quel que soit le niveau de taux, l’évolution d’un ETF monétaire est très lissée dans le temps, avec très peu de volatilité, comparativement aux ETF obligataires, qui peuvent être bien plus volatils, notamment avec des obligations à long terme.

En raison de leur faible volatilité, le niveau de risque associé aux fonds et ETF monétaire est le plus bas qui soit (1/7 sur l’échelle de risque définie par l’AMF).

Indicateur de risque d'un ETF monétaire
Source : https://www.amundietf.fr/

Le monétaire est ainsi considéré comme étant l’actif le moins risqué, parmi tous les actifs risqués. (en dehors des fonds en euros des assurances vie, tous les actifs sont dits « à risque », car ils ne sont pas garantis en capital).

Quel est l’intérêt des fonds monétaires ?

Du fait de leur faible risque, les ETF et fonds monétaires trouvent leur utilité dans la préservation d’un capital, que l’on ne souhaite pas risquer sur le marché des actions, ni même sur celui des obligations.

Cela peut être pour plusieurs raisons :

  • Lorsqu’on n’a pas encore décidé de la manière d’investir une somme d’argent, la placer temporairement sur un support monétaire permet de faire travailler la somme, en prenant très peu de risque, en attendant sa future affectation.
  • Lorsqu’on souhaite investir progressivement une somme d’argent, pour lisser le point d’entrée sur le marché, parce que ce dernier est déjà haut, par exemple. Dans ce cas, la partie de la somme en attente peut être placée sur du monétaire.
  • Pour les personnes ayant une très faible tolérance au risque, le monétaire peut s’avérer être une bonne option de placement (avec les fonds en euros), permettant en outre de générer des intérêts pour éviter le grignotage de l’inflation.
  • Pour les investisseurs chevronnés venant de recevoir du cash suite à une belle cession (vente immobilière ou cession d’entreprise), et qui sont dans l’attente d’identifier leur prochaine opération.
  • De manière globale, pour préserver un capital sans le laisser inactif.

Les seules précautions à prendre avec le monétaire sont :

  1. Veiller à ce qu’il s’agisse d’obligations de qualité : le monétaire est constitué d’obligations à très court terme. Même si leur risque est limité, le risque de défaut existe toujours. La qualité des obligations est donc importante pour limiter ce risque, d’autant plus lorsqu’il s’agit de préserver un capital. Un fonds ou ETF monétaire contenant des obligations notées de BBB à AAA, c’est-à-dire de qualité « investment grade », est fortement conseillé.
  2. Éviter le monétaire en période de taux négatifs : le monétaire distribue un intérêt à peu près équivalent aux taux d’intérêts en vigueur, qui sont fixés par la banque centrale. Si ces taux deviennent négatifs, la rémunération du monétaire deviendra également négative : autrement dit, la perte est quasiment garantie. Dans ce cas de figure, les fonds en euros ou des obligations à maturités un peu plus longues (de 1 à 3 ans, par exemple) pourront être privilégiés.

En revanche, les fonds et ETF monétaires sont moins adaptés pour le long terme :

  • Historiquement, le monétaire (« Bills » dans le graphique suivant) performe moins bien que les actions (« Stocks ») et les obligations (« Bonds »).
  • Pour faire croître un capital efficacement à long terme, le monétaire n’est donc pas la classe d’actifs à privilégier.
Les fonds monétaires ont un rendement historique inférieur aux actions et obligations

Du monétaire un peu partout

Le monétaire est bien plus répandu que ce que l’on peut voir, car il se cache souvent sous d’autres formes que celles des fonds et ETF monétaires.

Par exemple, lorsqu’un courtier indique qu’il rémunère le cash non investi, il le place en réalité sur un ou plusieurs fonds monétaires, dont il reverse une partie des intérêts générés aux investisseurs.

Rémunération du cash non investi chez Swissquote
Source : https://www.swissquote.com/

De cette manière, le courtier fait coup double : les investisseurs sont heureux de voir leurs liquidités être rémunérées, et le courtier garde une partie des intérêts à son profit, pour service rendu.

Évidemment, il est plus efficace pour les investisseurs d’investir directement dans un fonds monétaire, lorsque c’est possible, que de se contenter de la rémunération des liquidités.

Autre exemple : les fonds en euros proposés par les assurances vie, qui sont garantis en capital, sont constitués en majeure partie d’obligations, mais aussi de liquidités (monétaire).

Composition du fonds en euros Spirica
Source : https://placement.meilleurtaux.com/

Enfin, dernier exemple, les SCPI. Quel rapport, a priori ? Eh bien, les SCPI reçoivent de l’argent des investisseurs, qui leur achètent des parts. Cet argent n’est pas immédiatement investi dans l’immobilier, car il faut plusieurs mois pour acheter des biens.

Les SCPI placent donc souvent l’argent des investisseurs dans des fonds monétaires, en attendant qu’il soit investi dans des biens immobiliers. Cela leur permet de faire travailler le cash en attente, et d’améliorer le rendement délivré aux investisseurs.

Composition des revenus fonciers et financiers d'une SCPI Altixia
Source : https://www.altixia.fr/

Dans cet exemple, 15 % des revenus distribués par cette SCPI sont constitués de revenus financiers, dont une partie provient très probablement de fonds monétaires.

Les différents types de fonds et ETF monétaires

Les types de fonds et ETF monétaire peuvent être classés selon des critères proches de ceux des fonds et ETF obligataires :

  • Type de dette : obligations d’États ou d’entreprises.
  • Réplication de l’indice suivi : physique si l’ETF contient les titres de l’indice, synthétique dans le cas d’une réplication indirecte avec un swap.
  • Politique de distribution des coupons : capitalisante si les coupons (intérêts) sont réinvestis dans le fonds/ETF, distribuante s’ils sont distribués aux investisseurs.
  • Devise de référence : l’Euro (s’il s’agit de dette à très court terme de pays de la zone Euro), le Dollar, la Livre Sterling, le Franc Suisse…
  • Échéance : bien qu’il s’agisse dans tous les cas de dette à très court terme, on peut trouver des fonds/ETF monétaires contenant des obligations dont l’échéance va jusqu’à quelques mois.
  • Critères ESG : certains fonds/ETF monétaires sélectionnent leurs titres de dettes selon des critères extra-financiers (durabilité, environnement…).

Les meilleurs ETF et fonds monétaires pour assurance vie

On trouve plusieurs ETF monétaires accessibles dans les meilleures assurances vie du marché.

FondsISINTypeFrais de gestionContrat
Amundi EUR Overnight Return UCITS ETF AccFR0010510800Monétaire d’état0,10 %Linxea Vie
iShares EUR Ultrashort Bond UCITS ETF EUR (Dist)IE00BCRY6557Monétaire d’entreprise0,09 %Linxea Vie, Puissance Sélection
Lyxor Smart Overnight Return UCITS ETF C-EURLU1190417599Monétaire d’entreprise0,05 %Lucya Cardif

Néanmoins, la plupart des assurances vie, même parmi les plus compétitives, ne proposent aucun ETF monétaire. En revanche, elles listent souvent plusieurs fonds monétaires.

Si les fonds classiques (hors ETF) sont généralement très chargés en frais, on peut trouver certains fonds monétaires abordables (faibles frais de gestion, frais d’entrée/sortie faibles ou nuls), dont voici quelques exemples.

FondsISINFrais de gestionContrat
Apicil Trésorerie PFR00133283170,16 %Linxea Zen
Axa Court Terme ACFR00002889460,13 %Linxea Spirit 2, Linxea Zen, Meilleurtaux Allocation Vie, Meilleurtaux Liberté Vie
BNP Paribas Mois ISR ICFR00070098080,05 %Lucya Cardif
Covéa Sécurité ACFR00113652040,05 %Lucya Cardif
EdR Credit Very Short Term CFR00100276230,26 %Linxea Vie, Meilleurtaux Liberté Vie, Puissance Sélection
FCP PEA Court Terme RFR00134117580,30 %Linxea Vie
Generali Trésorerie ISR BFR00102337260,03 %Linxea Vie, Meilleurtaux Allocation Vie, Puissance Sélection
Lazard Euro Money Market AFR00102632440,22 %Meilleurtaux Allocation Vie
Ofi Invest ESG Liquidités AFR001400KPY60,26 %Evolution Vie

Note : Cette liste n’est pas exhaustive. J’ai simplement retenu les fonds monétaires ayant l’euro comme devise de référence et comportant relativement peu de frais.

Au sein d’une assurance vie, le monétaire est parfois très intéressant, en complément d’un fonds en euros, car il peut permettre d’augmenter la performance de ce dernier.

Optimiser le rendement des fonds en euros avec le monétaire

Depuis la remontée des taux d’intérêt, certains assureurs proposent des fonds en euros « boostés », à la condition qu’une partie du contrat d’assurance vie soit investi sur des unités de compte.

Le problème, c’est que la valeur des unités de compte (tout ce qui n’est pas un fonds en euros, c’est-à-dire les actions, les obligations, l’immobilier…) n’est pas garantie.

Un investisseur conservateur aurait-il alors intérêt à booster son fonds en euros, au risque de perdre de la valeur sur ses unités de compte, qui, pour obtenir le boost, peuvent représenter jusqu’à 60 % du contrat ? (tout dépend des assureurs, certains ne requièrent que 35 % d’unités de compte pour avoir un fonds en euros boosté).

Aucun BoostBoost actif
Fonds en euros100 %40 %
Unités de compte0 %60 %

En insérant 60 % d’unités de compte dans un contrat pour rendre le fonds en euros plus performant, le risque est alors d’augmenter le risque pris, justement, et de perdre l’avantage du capital garanti du fonds en euros.

Les fonds et ETF monétaires offrent une solution permettant à la fois d’obtenir un fonds en euros boosté, sans augmenter significativement le profil de risque.

Si la part d’unités de compte requise est de 60 % (placée sur un ETF monétaire, dont le niveau de risque est de 1/7), le niveau de risque global du contrat restera inférieur à 1/7.

Aucun BoostBoost actif
Fonds en euros100 %40 %
Unités de compte (ETF monétaire)0 %60 %
Échelle de risque0 / 70,6 / 7

En termes de rendement, si un fonds en euros rémunérant à 3 % obtient un bonus de performance de + 1,5 %, son rendement total sera de 4,5 %.

Le rendement de la partie monétaire sera quant à lui directement lié au niveau des taux d’intérêt. Actuellement, avec des taux proches de 3,9 %, le rendement monétaire est donc d’environ 3,9 % / an, moins les frais de gestion d’un ETF (environ 0,1 %) et les frais de gestion du contrat (environ 0,6 %). Soit en tout, environ 3,2 % nets.

Aucun BoostBoost actif
Fonds en euros3 %4,5 %
Unités de compte/3,1 %
Rendement total3 %3,7 %

Cette répartition peut ainsi permettre d’obtenir un rendement supplémentaire de 0,7 % / an, sans changer fondamentalement le profil de risque, qui reste dans les deux cas conservateur (un peu plus conservateur pour le 100 % fonds en euros, mais un peu moins rémunérateur).

Les gains de performance pourront être encore plus élevés pour les contrats d’assurance vie ne requérant que 35 % d’unités de compte pour obtenir un fonds en euros boosté.

Bien sûr, cette répartition ne sera pertinente que temps qu’il y aura des offres de fonds en euros boostés proposés par les assureurs. Actuellement, deux assureurs proposent un fonds en euros boosté : Generali et BNP Paribas Cardif.

Par ailleurs, si les taux baissent, le rendement des ETF monétaires risque de baisser plus rapidement que le rendement des fonds en euros, car la performance de ces derniers est lissée sur plusieurs années.

Les fonds et ETF monétaires éligibles au PEA

A l’heure actuelle, il n’existe aucun ETF monétaire éligible au PEA. PEA signifie « Plan d’Épargne en Actions », ce qui indique qu’a priori, seules des actions, fonds et ETF d’actions sont éligibles au PEA. Il existe pourtant des exceptions à cette règle :

  • Un ETF obligataire, qui réplique un indice obligataire via un swap : Amundi PEA Obligations d’État Euro UCITS ETF Acc (FR0013346681). Il s’agit du seul ETF obligataire éligible au PEA, mais il n’est pas donné (0,40 % de frais de gestion annuels).
  • Des fonds monétaires, qui fonctionnent également avec un swap, et qui permettent de faire travailler les liquidités d’un PEA.

Comme en assurance vie, il est possible de trouver certains fonds monétaires abordables, avec de faibles frais de gestion.

Mieux, plusieurs courtiers PEA ont passé des accords avec les émetteurs de fonds monétaires, afin de les proposer sans frais d’entrée, voire aussi sans frais de courtage. C’est le cas de Fortuneo, Saxo Bank et Bourse Direct, notamment.

FondsISINFrais de gestionCourtier
AXA PEA Régularité CFR00004470390,06 %Bourse Direct (0 frais d’entrée / courtage), Fortuneo (0 frais d’entrée), Saxo (0 frais d’entrée / courtage)
FCP PEA Court TermeFR00009829690,10 %Bourse Direct, Fortuneo, Saxo (0 frais d’entrée / courtage)
Fructi PEA Sérénité CFR00104106960,30 %Saxo (0 frais d’entrée / courtage)
Réserve EcureuilFR00101773780,15 %Bourse Direct, Fortuneo, Saxo

Note : La liste n’est pas exhaustive.

Rappelez-vous toutefois qu’on ne peut pas entrer ni sortir sur un fonds commun comme sur un ETF. Pour ce dernier, l’opération est immédiate (on peut acheter et vendre un ETF en un clic). Pour le fonds commun, cela peut prendre quelque jours, à la fois pour entrer et sortir.

Les meilleurs ETF monétaires pour CTO

Le CTO (Compte-Titres Ordinaire) est le compte offrant le plus de choix d’actifs, qu’il s’agisse d’ETF, de fonds divers, de titres en direct, ou d’autres actifs.

Le choix d’ETF monétaire sur un CTO est donc très large, et offre beaucoup de possibilités. Tous les fonds et ETF monétaires précédemment présentés sont aussi disponibles dans un bon CTO.

La liste suivante d’ETF monétaires intègre ceux qu’on ne retrouve pas en assurance vie, ni dans un PEA. Elle comprend plusieurs types d’ETF monétaires : d’état ou d’entreprise, à réplication physique ou synthétique, et avec ou sans critères durables.

FondsISINTypeFrais de gestionParticularité
Amundi Prime Euro Government Bonds 0-1Y UCITS ETF DR (C)LU2233156582Monétaire d’état0,05 %Réplication physique
Lyxor Smart Overnight Return UCITS ETF C-EURLU1190417599Monétaire d’entreprise0,05 %Réplication synthétique / Gestion active
Tabula EUR Ultrashort IG Bond Paris-aligned Climate UCITS ETF (EUR) AccIE000WXLHR76Monétaire d’entreprise0,15 %Article 9 SFDR (objectif de durabilité contraignant)
iShares EUR Ultrashort Bond UCITS ETF EUR (Acc)IE000RHYOR04Monétaire d’entreprise0,09 %Réplication physique
Xtrackers II EUR Overnight Rate Swap UCITS ETF 1CLU0290358497Monétaire d’état0,10 %Réplication synthétique

Note : Cette liste est ici aussi très loin d’être exhaustive. On pourrait également trouver de nombreux autres ETF monétaires intéressants.

Si le choix est très large dans un CTO, il est possible que plusieurs de ces ETF monétaires ne soient pas accessibles dans tous les CTO. Toutefois, certains courtiers acceptent de lister des ETF sur simple demande.

ETF monétaires en USD, GBP, CHF

Jusqu’à présent, tous les fonds et ETF monétaires présentés étaient en euro. Il existe aussi des ETF monétaires en dollar, livre sterling ou franc suisse.

FondsISINTypeFrais de gestionParticularité
Lyxor Smart Overnight Return UCITS ETF C-GBPLU1230136894Monétaire d’entreprise0,07 %Livre Sterling (GBP)
iShares EUR Corporate Bond 0-3yr ESG UCITS ETF CHF Hedged (Acc)IE00BMV3LS66Monétaire d’entreprise0,14 %Obligations Euro hedgées en Franc Suisse (CHF)
UBS CHF Money Market Fund QCH1218225378Monétaire d’entreprise0,22 %France Suisse (CHF), pas un ETF
Xtrackers II USD Overnight Rate Swap UCITS ETF 1CLU0321465469Monétaire d’état0,10 %Dollar (USD)

Note : Comme les précédentes, cette liste n’est pas exhaustive.

Même si les ETF et fonds monétaires sont moins risqués que les actions et obligations, il est toujours recommandé de faire ses propres recherches avant d’investir.

2 commentaires sur “Fonds et ETF monétaires sur assurance vie, PEA, CTO

  1. Ton article est ultra complet. Chapeau ! C’est vrai que les fonds monétaires ont leur place dans un patrimoine. C’est excellent pour saisir les opportunités en cas de crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *