Le jeu des portefeuilles

Les jeux du portefeuille - Games of portfolio

Alors que beaucoup de fans (dont je fais partie) se passionnent pour les aventures du trône de fer, j’ai laissé allé mon imagination…

Et si ces grandes maisons qui se disputent la gouvernance de Westeros, étaient en fait des fonds d’investissement (Ah l’imagination…) qui, au lieu de se faire la guerre pour de vrai, cherchaient à rivaliser en termes de stratégie d’investissement ?

Quelle serait la stratégie d’investissement de chacune de ces grandes maisons ? Qui gagnerait le jeu des portefeuilles (« A Games of Portfolios« ) ?

C’est dans cette idée que j’ai souhaité écrire un article « un peu détente » en imaginant quelle serait la composition des portefeuilles des maisons Stark, Lannister, Targaryen ou encore Baratheon. Cet article est forcément un peu à part sur le blog, mais je ferai en sorte que bien que basé sur des faits imaginaires, il reste instructif.

Ces grandes maisons ont leur propre passé, leur propre mentalité, et ont chacune leur propre devise qui révèle des traits de caractère bien différents. De plus, elles sont dirigées par des personnages peu communs, qui ont leurs propres valeurs et façons d’agir.

Essayons de traduire leurs traits de caractère en stratégies d’investissement, et en composition de portefeuille.

Les portefeuilles de chaque maison

Le portefeuille Stark

La maison Stark est très ancienne. Le nordiens ont construits des places fortes comme Winterfell et le mur. Ils apparaissent comme étant plutôt conservateurs, équilibrés et indépendants. Cependant, ils n’hésitent pas à prendre les armes lorsque leur sécurité est menacée.

Leur devise, « l’hiver vient », montre leur prudence ainsi que leur capacité à anticiper les crises et à voir sur le long terme.

Le portefeuille du fonds d’investissement du nord pourrait être constitué ainsi:

  • 40% d’obligations à long terme: les Stark sont prudents et conservateurs.
  • 15% de liquidités: l’hiver n’est jamais loin et ils ont besoin d’avoir des réserves en cas de grand froid prolongé.
  • 20% d’immobilier: ils ont érigé la forteresse de Winterfell et un mur géant pour se protéger du froid et des invasions.
  • 25% d’actions: Ils ont néanmoins la capacité de se mobiliser très rapidement pour passer à l’offensive, si nécessaire.
Portefeuille Stark - obligations

Leur portefeuille est plutôt défensif, tout en étant relativement équilibré.

Le portefeuille Lannister

Les Lannister sont la maison la plus riche de Westeros grâce à leurs mines d’or.

Se voulant proches du pouvoir, influents et manipulateurs, n’hésitant pas à menacer leurs opposants et à écraser ceux qui les contrarient avec leur puissante armée.

Leur devise, « entends-moi rugir », reflète leur fierté et leur ego. Leur emblème, le lion, montre leur volonté de domination.

Le portefeuille du fonds d’investissement Lannister pourrait être constitué de:

  • 50% d’actions: leur richesse leur permet de financer leur puissance militaire de manière presque illimitée.
  • 40% d’or: l’or est la base de leur richesse.
  • 10% d’immobilier: leur fief, Castral Roc, est une puissante forteresse.
Portefeuille Lannister - or

Le portefeuille Lannister est plutôt offensif, mais peu équilibré, avec une grande proportion d’or.

Le portefeuille Targaryen

Les Targaryen ont conquis et unifié les sept couronnes. Leur puissance et liée à leur capacité à dresser des dragons.

Ils sont avides de conquête et de pouvoir, mais, unis dans la consanguinité, ils connaissent souvent un destin tragique.

Leur devise, « feu et sang », marque leur agressivité et leur volonté de conquête par la force.

Le portefeuille du fonds d’investissement Targaryen pourrait être composé de:

  • 100% d’actions: les Targaryen sont particulièrement agressifs et n’ont pour objectif que de conquérir ou reconquérir le trône de fer.
Portefeuille Targaryen - actions

Leur portefeuille est on ne peut plus agressif, et ne comporte aucune forme de stratégie défensive.

Le portefeuille Baratheon

Les Baratheon règnent sur les terres de la couronne.

Ils sont capables se rebeller contre des forces trop dominantes et sont prompts à exiger de qui leur est dû.

Leur devise, « nôtre est la fureur », dénote leur penchant guerrier et leur capacité à devenir rapidement agressifs.

Le portefeuille du fonds d’investissement Baratheon pourrait être constitué de:

  • 50% d’immobilier: ils tiennent les places fortes du royaume avec la capitale Port-Réal, l’île forteresse de Peyredragon, ainsi que leur fief d’Accalmie.
  • 50% d’actions: leur caractère belliqueux et agressif les pousse souvent à l’action.
Portefeuille Baratheon - immobilier

Leur portefeuille est très offensif et largement déséquilibré en faveur de l’immobilier.

Le portefeuille Tyrell

La maison Tyrell est la seconde maison la plus riche de Westeros. Leur richesse vient de leurs vastes terres fertiles.

Ils ont une armée puissante mais sont peu belliqueux. Leur quête du pouvoir passe par des jeux d’alliance et leur puissance économique.

Leur devise, « croître avec vigueur », dénote un côté assez pacifique, marquée par un développement équilibré.

Le portefeuille du fonds d’investissement Tyrell pourrait être constitué de:

  • 20% d’actions: ils ont une puissante armée.
  • 20% d’obligations: ils sont souvent prudents dans leur actions.
  • 20% d’immobilier: ils siègent dans le grand château de Hautjardin, et compte sur leur territoire la grande cité de Villevieille.
  • 20% d’or: Les Tyrell sont riches grâce au commerce de leur production agricole.
  • 20% de liquidités: leur puissance économique leur permet de bénéficier de larges réserves pécuniaires.
Portefeuille Tyrell - équilibré

Leur portefeuille Tyrell est équilibré et largement diversifié.

Le portefeuille Greyjoy

Les Greyjoy vivent sur un petit archipel rocailleux.

Ils sont réputés pour être d’habiles marins, mais aussi pour leur traîtrise et leurs actes de piraterie.

Leur devise, « nous ne semons pas », révèle un caractère fier, agressif et conquérant.

Le portefeuille du fonds d’investissement Greyjoy pourrait être composé de:

  • 100% d’actions de pays émergents: leur volonté de conquête est similaire à celle des Targaryen, mais avec une puissance de feu bien moindre et une fragilité inhérente liée à leurs terres infertiles.
Portefeuille Greyjoy - actions pays émergents

Un portefeuille d’actions émergentes leur permet de se distinguer de celui des Targaryen (qui comporte 100% d’actions également), tout en marquant leur volonté de faire partie de la cour des grands. D’émerger, au sens figuré comme an sens propre pour ce petit archipel.

Le portefeuille Arryn

La maison Arryn règne sur une région montagneuse enclavée, gardée par une citadelle imprenable au sommet d’un montagne.

La géographie du Val d’Arryn, entouré de montagnes, leur honneur et leur caractère non interventionniste me fait un peu penser à la Suisse.

Leur devise, « aussi haute que l’honneur », révèle un caractère droit, pacifique et indépendant.

Le portefeuille du fonds d’investissement Arryn pourrait ressembler à cela:

  • 70% d’obligations: Les Arryn sont extrêmement prudents et campent souvent sur leurs positions.
  • 20% d’immobilier: Leur siège est un château imprenable au sommet d’une montagne, les Eyrié.
  • 10% d’actions: Ils n’utilisent leur armée de manière offensive que dans des situations extrêmes.
Portefeuille Arryn - obligations

Le portefeuille Arryn est clairement très défensif.

Considérations secondaires

Parmi les neuf grandes maisons de Westeros, j’ai choisi de laissé de côté les maisons Martell et Tully.

La maison Martell joue un rôle mineur dans la série, et sa devise, « insoumis, invaincus, intacts » leur donne un caractère défensif qui les rapproche de la maison Arryn. Le portefeuille de ces deux maisons n’aurait donc pas été suffisamment différents pour justifier leur présence.

J’ai privilégié la maison Arryn, qui joue un rôle un peu plus significatif dans la série, et qui possède des caractéristiques bien spécifiques: une maison très défensive et quasi-isolationniste.

De même, je n’ai pas trouvé dans la maison Tully un trait de caractère suffisamment distinctif, pour être « traduit » dans un portefeuille d’investissement qui se distinguerait des autres maisons.

La bataille des portefeuilles

Nous avons donc nos sept maisons, ou plutôt nos sept fonds d’investissement, prêts à en découdre.

Quel sera celui qui offrira la meilleure performance et qui siègera sur le trône du rendement ?

Ces portefeuilles ne peuvent évidement s’affronter qu’au passé, puisque je n’ai pas la capacité de Bran à lire l’avenir (Quoiqu’il serait aussi possible de constater quel est le meilleur dans dix ans. Ça peut se faire si vous êtes patient 🙂 ).

Leur terrain d’affrontement sera la période 2000-2019, qui comportes plusieurs phases de crise puis de forte croissance, un peu à l’image des péripéties de Westeros.

Cette période est un juste un exemple: en choisir une autre donnera des résultats différents.

Les données sont issues de l’outil PortfolioVizualiser, qui permet de tester différentes combinaisons de portefeuilles sur différentes périodes temporelles.

Je précise que je n’ai à ce moment aucune idée de qui parmi les différentes « maisons d’investissement » aura la meilleure performance.

J’ai construit les portefeuilles des différentes maisons selon leurs traits de caractère (et avec une bonne part de subjectivité), tout en veillant à ce qu’ils soient suffisamment différents les uns des autres.

Chaque maison commence avec 10.000$. Pour ménager le suspens, cette confrontation sera divisée en quatre périodes (ou saisons): 2000-2005, 2005-2010, 2010-2015, 2015-2020.

Valar morghulis !

Période 2000-2005

Jeux du portefeuille 2000-2005

Cette période marque l’éclatement de la Bulle Internet. Tous les portefeuilles sur-représentés en actions partent à la baisse, ce qui explique le mauvais départ des portefeuilles Targaryen, Baratheon, Lannister et Greyjoy. Ils se ressaisissent cependant à partir de 2003, notamment le Baratheon qui revient à la deuxième place.

Les portefeuilles défensifs et équilibrés (Stark, Tyrell) se portent bien en cette période de crise. Le plus défensif de tous, Arryn, monte sur le trône.

Quant au portefeuille Targaryen, il reste à la traine.

Qui s’est assis sur le trône des portefeuilles ? C’est un carton plein pour le Val, même si Baratheon revient fort.

  • 2001: Arryn
  • 2002: Arryn
  • 2003: Arryn
  • 2004: Arryn
  • 2005: Arryn

Période 2005-2010

Jeux du portefeuille 2000-2010

Nouvelle période de crise avec les Subprimes. Tous les portefeuilles offensifs, immobilier compris, se cassent à nouveau la figure. La chute est violente pour Baratheon, qui passe de « presque premier » à avant-dernier.

Les portefeuilles sont plus ou moins tous affectés par la crise de 2008, à l’exception d’Arryn, solide comme un roc, qui récupère sa place sur le trône en plein cœur de la crise.

La surprise vient de Greyjoy, qui connaît une croissance fulgurante en 2007-2008, avant de tomber de très haut lors de la crise… pour mieux rebondir dès la fin de celle-ci et repasser en tête. Joli double coup d’État ! (Vicieux ces Greyjoy…).

La crise de 2008 remet la tête sous l’eau à Targaryen, qui reste loin derrière les autres.

Qui s’est assis sur le trône des portefeuilles ? Greyjoy s’immisce dans la lutte.

  • 2006: Arryn
  • 2007: Greyjoy
  • 2008: Greyjoy
  • 2009: Arryn
  • 2010: Greyjoy

Période 2010-2015

Jeux du portefeuille 2000-2015

La période 2010-2015 ne connaît pas la crise (l’Europe si, mais les actions prises en compte ici sont des actions US).

Greyjoy s’effondre à nouveau jusqu’à l’avant-dernière place (crise dans les pays émergents) pour laisser à nouveau sa place à Arryn. Lannister n’était pas loin du trône en 2014.

Les portefeuilles offensifs comme Baratheon et Targaryen ont connu une belle croissance, même si ce dernier est encore loin derrière les autres.

Fait notable, Lannister, Tyrell et Stark, bien qu’ayant des portefeuilles différents, sont tous les trois au même niveau fin 2015.

Qui s’est assis sur le trône des portefeuilles ? Arryn récupère sa place. Pourra-t-il la tenir jusqu’au bout ?

  • 2011: Greyjoy
  • 2012: Arryn
  • 2013: Arryn
  • 2014: Arryn
  • 2015: Arryn

Période 2015-2019

Jeux du portefeuille 2000-2019

Exception faite d’une année 2018 baissière, la période 2015-2019 n’a pas connu de crise. Cela profite au plus équilibré des portefeuilles offensif, Baratheon (50% d’actions, 50% d’immobilier) de monter sur le trône du rendement !

Toujours aussi régulier et longtemps premier, Arryn fait cependant un beau deuxième. Il est intéressant de noter que les deux premiers ont des portefeuilles totalement différents (Arryn est très défensif, Baratheon très offensif).

Les Lannister finissent troisième, sans jamais être monté sur le trône (une vengeance divine, peut-être…).

Stark et Tyrell finissent mains dans la main: deux maisons d’investissement aux portefeuilles prudents et équilibrés.

Greyjoy se laisse décrocher, les pays émergents n’ayant toujours pas retrouvé leur peps.

Targaryen poursuit sa belle remontée et rattrape presque Greyjoy, mais le retard pris au départ était trop important.

Qui s’est assis sur le trône des portefeuilles ? Baratheon remporte les dernières joutes et s’assoit sur le trône des portefeuilles.

  • 2016: Arryn
  • 2017: Baratheon
  • 2018: Baratheon
  • 2019: Baratheon
  • 2020 (début 2019 en réalité): Baratheon

Conclusions

Le portefeuille Targaryen a trop souffert des crises de 2001-2002 et 2008 pour espérer bien figurer, malgré une belle remontée. Il est la démonstration qu’un portefeuille 100% actions n’est pas forcément idéal, même sur une période de 19 ans.

On peut aussi noter que le plus mauvais portefeuille a tout de même triplé sa mise en 19 ans, ce qui n’est pas si mal. Si toutes les stratégies ne se valent pas, reste qu’il est toujours profitable d’investir.

Cette petite guerre des portefeuilles a le mérite de montrer les grandes différences d’évolution entre un portefeuille très volatil, celui des Greyjoy (100% actions émergentes), et un portefeuille très stable, celui des Arryn (70% d’obligations).

Cela permet de constater que l’allocation d’actifs est à la fois responsable du rendement et de la volatilité d’un portefeuille. L’allocation d’actifs est ainsi probablement le paramètre le plus important à considérer lorsque l’on construit un portefeuille d’investissement.

Le vainqueur de cette petite guerre des portefeuilles a été déterminé uniquement sur la base du rendement. Ce n’est évidement pas le seul élément à considérer pour construire une stratégie cohérente, mais seul le meilleur pouvait monter sur le trône ! Et en investissement, pour la plupart des gens, meilleur signifie « meilleur rendement ».

J’espère que vous avez trouvé cette petite balade au pays de « Westeros version portefeuilles d’investissement » agréable, mais aussi instructive.

Sources: http://www.widehdimages.com, https://gameofthrones.fandom.com, https://www.lagardedenuit.com

VOTRE GUIDE GRATUIT

Recevez mon guide des 6 étapes pour commencer à investir, et les nouveaux articles du blog.
Adresse e-mail non valide
En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer à investir, ainsi que des offres promotionnelles sur mes formations.
Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *