Je n’ai pas réussi mon défi lecture – Qu’importe !

Défi - Lire les 12 meilleurs livres sur l'investissement.

Il y a quasiment 6 mois, je lançais mon défi lecture: lire et résumé 12 des meilleurs livres sur l’investissement en bourse.

Mon objectif était le suivant:

À travers ce blog, je souhaite montrer qu’investir en bourse est le moyen de plus simple pour construire un patrimoine et le faire fructifier. Cependant, la bourse n’est pas vraiment dans la culture française, qui est plutôt axée sur l’immobilier. Beaucoup d’excellents livres ont pourtant été écrits sur le sujet. Côtoyer des investisseurs accomplis, ne serait-ce que par l’intermédiaire d’un livre, est une des clés pour devenir soi-même un investisseur compétent.

Je m’étais alors fixé un délai de 24 semaines pour accomplir ce défi lecture, soit un rythme de un livre par quinzaine, en vous donnant rendez-vous début juillet. Eh bien nous y sommes !

Vous le savez déjà en lisant le titre de l’article, je n’ai pas atteint mon objectif. Mais où en suis-je vraiment ? Qu’est-ce que ce défi lecture m’a apporté ? En quoi le blog en a-t-il profité, et comment vais-je le faire évoluer ?

Commençons par lister les livres que j’ai lus et résumés ici:

  1. Les Secrets d’un Esprit Millionnaire: Maîtriser le jeu intérieur de la richesse – T. Harv Eker
  2. L’homme le plus Riche de Babylone – George S. Clason
  3. Devenez Riche: 6 semaines pour améliorer simplement vos finances – Ramit Sethi
  4. L’argent: L’art de le maîtriser – 7 étapes simples pour accéder à la liberté financière – Tony Robbins
  5. L’investisseur Intelligent – Benjamin Graham
  6. Guide pour investir – Robert T. Kiyosaki
  7. L’Autoroute du Millionnaire – La voie express vers la richesse – MJ DeMarco
  8. Millionnaire Expatrié: Comment Bâtir sa Fortune en Vivant à l’Étranger – Andrew Hallam

Sur les 12 livres que comporte mon défi lecture, j’en ai donc lu et résumé 8/12 : un score moyen, voir correct, mais loin de l’objectif initial des 12 livres.

Je suis proche d’une moyenne d’un livre chroniqué toutes les 3 semaines, alors qu’il aurait fallu que j’en chronique un toute les 2 semaines pour être dans les temps. J’ai chiffré mon défi dans un tableau récapitulatif:

Nombre de livres8
Coût d’achat total192,91€
Nombre total de pages3360
Nombre total de mots cumulés des articles résumés55.988

Au regard des 3360 pages écrites par des experts en investissement que j’ai pu lire, le coût de 192,91€ paraît assez dérisoire et confirme mon intuition en début de défi lecture: lire est ce qui permet de progresser le plus facilement lorsque l’on souhaite acquérir des connaissances dans un domaine. Lire a deux avantages: l’accès direct aux experts reconnus sur le sujet, et pour un coût très faible, ou en tout cas bien inférieur à celui d’une formation en ligne ou d’un séminaire.

Ce que ce défi lecture m’a apporté

Ce défi m’a beaucoup apporté. Outre le fait de se lancer un défi à soi-même, ce qui est souvent très bénéfique en termes de motivation et d’un point de vue plus développement personnel, j’ai clairement élargi mes compétences en matière d’investissement.

Je n’ai pas pour autant fondamentalement changé ma propre façon d’investir en bourse, qui est d’investir de façon passive (ou semi-active). Au contraire, toutes ces lectures m’ont fait découvrir de nouvelles manières de faire, et ont renforcé mes convictions concernant mes propres méthodes d’investissement. À savoir:

  • Que l’investissement passif est supérieur à l’investissement actif (trading) à la fois en termes de performances brutes, de frais, de temps passé et bien souvent aussi d’efficience fiscale.
  • Qu’investir en bourse est bien plus facile et bien moins risqué qu’il n’y parait (ou que ne le pensent la plupart des gens): nous vivons clairement une époque formidable pour investir, les marchés financiers n’ont jamais été aussi accessible, et les frais n’ont jamais été aussi bas.

Certaines lectures ont constitué un bon exercice de révision, et mon permis de mieux saisir l’importance de l’aspect mental dans notre relation à l’argent et à l’investissement. Le mental conduit beaucoup de personnes à faire des erreurs grossières en investissant, et pourtant: investir en bourse est en réalité très simple, techniquement parlant (certainement beaucoup plus que dans l’immobilier en tout cas).

J’ai par ailleurs constaté avec surprise que certains auteurs pouvaient avoir une vision non exhaustive ou faussé sur un point particulier (c’est pourtant logique quand on y pense !). C’est un sentiment étrange de se dire d’une personne qui a écrit un best-seller reconnu mondialement, qu’il y a dans son livre un chapitre, ou un paragraphe, qui est très discutable, voir qui est contredit par des faits concrets, ou par des données historiques vérifiables.

Dans certains cas les auteurs ont aussi pu avoir la volonté de simplifier quelques aspects, car rendre les choses simples pousse davantage les gens à passer à l’action.

Au final, s’il est plaisant de découvrir que sur 2 pages et demie, on a le sentiment d’en savoir plus que l’auteur (rassurez-vous, je ne fais pas une crise d’égo, mais il est juste normal d’un savoir plus sur l’allocation d’actif après avoir lu un livre basé sur une longue interview de l’expert n°1 sur le sujet, qu’un autre expert qui est très bon sur les courtiers ou la fiscalité, mais qui ne s’est intéressé que modérément à l’allocation d’actif), il est aussi rassurant de voir que personne ne sait tout sur tout, et que le champ d’expertise des uns s’arrêtent parfois là où commencent celui des autres.

D’où l’intérêt de lire plusieurs livres sur un même sujet, ce qui offre plusieurs perspectives qui font en quelque sorte la synthèse du savoir humain.

En revenant à mon défi lecture, il y a plusieurs choses que je n’avais pas anticipé:

  1. Le premier livre que j’ai lu était en fait quasiment le plus court de la liste, et si je l’ai bien chroniqué en 2 semaines, j’aurais alors pu imaginer que faire de même pour des livres trois fois plus long poserai quelques petits problèmes de timing !
  2. Je ne suis pas un lecteur très rapide. J’ai en fait remarqué que je lisais les romans et les biographies beaucoup plus vite, surement parce que le processus d’intellectualisation est moins poussé dans ces cas-là. Mais pour les « livres pratiques » comme ceux résumés ici, le fait de se demander « comment résumer intelligemment et simplement ce gros paragraphe ? » ralentit forcément la lecture.
  3. Je suis perfectionniste. Je le savais déjà un peu, mais j’ai essayé de retranscrire un maximum de valeur depuis ces livres excellents vers pour blog et pour mes lecteurs. Il en ressort des chroniques assez longues, parfois imposantes (8.000 mots pour certaines). Si tous ces résumés étaient un seul et même article, il ferait 55.988 mots !
  4. Il y a avait un livre en anglais dans le lot (Le Millionnaire Expatrié, ou Millionaire Expat). Je comprends plutôt bien l’anglais, et le lire dans un domaine que je maîtrise bien, avec un auteur dont le style d’écriture est simple facilite les choses. Mais bien que j’ai eu l’impression de comprendre 95% du livre sans avoir à ouvrir un dictionnaire (en fait ce sont les blagues de l’auteur et sont « vocabulaire imagé » qui m’ont donné envie d’ouvrir un traducteur en ligne, pour pouvoir rigoler avec lui – Andrew Hallam a beaucoup d’humour), il reste que je lis moins vite en anglais qu’en français.
  5. J’ai écrit de nombreux autres articles parallèlement à ce défi, et un Ebook. J’ai également commencé à réfléchir à la structure des formations que je vais créer et proposer ici. Tout cela m’a demandé un peu de temps et ne m’a pas permis de consacrer tout mon temps libre aux chroniques de livres.

Tous ces éléments ne sont pas des excuses, mais plutôt des choses dont je n’ai pas bien évalué l’impact temporel. Dans mon idée, ce blog ne pouvait se résumer à …résumer des livres. J’ai eu par ailleurs l’occasion de me former bien au-delà de mes lectures, et j’avais donc également beaucoup de choses à partager sur ce blog, via des articles à part entière dont je voulais qu’ils soient aussi de grande qualité.

Finalement, même si je n’ai pas réussi mon défi lecture, je suis quand même satisfait du résultat et de m’être lancé dans cette aventure. Si c’était à refaire, je le referai certainement, et je suis convaincu qu’un défi lecture est une excellente façon de démarrer un blog.

Je compte continuer et terminer ce défi, désormais « hors délai »: tous les livres qui figurent dans la liste de départ seront donc lus puis résumés ici. Je pense même continuer au-delà et résumer de nouveaux livres de temps en temps (peut-être une fois par mois), dont certains n’existent qu’en anglais. Cela ajoutera un peu de piment au processus, et d’autant plus de valeur au fait de produire des résumés en français de livres en anglais.

Si vous lisez, ou comptez lire sur un sujet pour vous former, j’aimerais vous conseiller de garder en tête cette question: « en quoi ce que je suis en train de lire peut-il améliorer ma pratique ? ». Ainsi, en appliquant directement ce que vous avez appris, vous retirerez un maximum de valeur de vos lectures. Parce que soyons honnêtes: notre mémoire a ses limites, et nous ne nous souvenons souvent déjà que peu de l’avant-dernier livre que nous avons lu !

Quels sont mes projets pour ce blog ?

Cet article est aussi pour moi l’occasion de dresser un premier bilan de ce blog, après 6 mois d’existence. Cela me permet au passage de remercier chaleureusement les premières personnes à avoir écrit un commentaire ou à s’être abonné à ma newsletter (qui n’en est pas encore une à l’heure actuelle 🙂 ) ! Cela m’a fait énormément plaisir !

Je tiens aussi à remercier les autres blogueurs qui m’ont invité à participer à leur événement inter-blogueurs, ou à leur carnaval d’articles, ou encore à ceux qui m’ont permis d’écrire des articles invités sur leur blog. Merci encore, j’espère tisser des relations fortes et durables avec vous aussi, comme avec mes lecteurs :).

En guise de projets futurs, je compte faire de ce blog une référence dans le monde francophone sur le sujet de l’investissement passif en bourse, et j’ai pour ambition d’en faire une source de revenus et d’en vivre pleinement d’ici un an.

Parmi les nouveaux projets, il y a aussi le développement de ma newsletter (inscrivez-vous si ce n’est pas encore fait !), celui de ma chaîne Youtube, ainsi que des rencontres et interactions, et très probablement du coaching.

Ce blog n’existe que pour aider et apporter de la valeur aux à tous ceux qui ambitionnent d’investir en bourse afin de porter leur finances à un niveau très satisfaisant.

Donnez-moi donc votre avis dans les commentaires, dîtes-moi ce que vous aimeriez trouver sur le blog, et si vous avez des critiques à formuler, ou des propositions de choses à améliorer ? Ou tout simplement, qu’est-ce qui vous bloque encore pour investir ? À vos claviers !

VOTRE GUIDE GRATUIT

Recevez mon guide des 6 étapes pour commencer à investir, et les nouveaux articles du blog.
Adresse e-mail non valide
En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer à investir, ainsi que des offres promotionnelles sur mes formations.
Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

2 commentaires sur “Je n’ai pas réussi mon défi lecture – Qu’importe !

  1. Super blog…pour ma part je retrouve une certaine confiance en moi que j’avais perdu ou oublier de mettre à mon profit merci pour tes conseil de livre à lire et tout cela va bien au delà de l’investissement… je comprend mieux pourquoi je n’est jamais osée me lancer la dedans bien que j’ai tjrs voulu placee mes économies sans vraiment le faire je sentais bien qu’il me manquait quelque chose de plus profond et personnel… (confiance en soi au autres et ce qui m’entourent) enfin bon… je me lance désormais dans un même défi personnel « les livres » ….merci encore

  2. Salut Charlene et merci pour ton commentaire,

    L’investissement est un domaine plus large que le simple aspect pécuniaire, il touche aussi au développement personnel et à la psychologie. Mais c’est effectivement un domaine qui est source de peur (d’où la raison de mon blog, d’expliquer que si on fait bien les choses, il n’y a pas de raison d’avoir peur), ce qui explique pourquoi beaucoup de personnes ne se lancent pas.

    Je trouve ta réflexion sur la confiance en soi très intéressante. En effet pourquoi investir si l’on n’a pas confiance en l’avenir, ou que l’on manque de confiance en soi ? C’est vrai que les livres peuvent renforcer la confiance par les connaissances acquises et par les expériences vécues par les autres.
    Avoir une vision de la vie basée ses valeurs, se fixer des objectifs et se sentir progresser, sont aussi des pistes…

    J’ai également écris un article sur des livres qui sont potentiellement life-changing en termes de sérénité, d’ouverture d’esprit et de perspectives:
    https://apprendre-a-investir.net/3-livres-change-vision-vie/

    Au plaisir,
    Antonin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *