Millionnaire Expatrié: Comment Bâtir sa Fortune en Vivant à l’Étranger

Millionnaire Expatrié: Comment bâtir sa fortune en vivant à l'étranger

Millionnaire Expatrié, de Andrew Hallam, 2018, 416 pages.

Titre original: Millionaire Expat: How to Build Wealth Linving Overseas.

Ce résumé fait partie de mon défi de lire et résumer les 12 meilleurs livres sur l’investissement en bourse en 24 semaines.

Le livre en une phrase: Ce livre explique comment les expatriés, souvent oubliés du système, peuvent se construire un portefeuille d’investissement afin de partir à la retraite en étant millionnaires.

Introduction

De plus en plus de gens choisissent de s’expatrier, afin d’expérimenter une vie différente.

Une fois à l’étranger, les expatriés contribuent rarement à la sécurité sociale ou aux plans retraite de leur pays d’origine. Ce qui pose problème quand ils atteignent l’âge de la retraite.

Les produits d’investissement destinés aux expatriés comportent des frais tellement élevés que même s’ils génèrent des gains, ceux-ci s’envolent sous la forme de commissions.

Les expatriés peuvent avoir le meilleur des deux mondes. Ils peuvent vivre des vies d’aventure et partir à la retraite en étant riche.

Heureusement, il existe des stratégies dont les rendements sont supérieurs à ceux des investisseurs professionnels. Elles ne demandent pas de suivre les marchés financiers, et ne nécessitent qu’une heure de travail par an.

Le « Millionnaire expatrié » vous montre comment planifier votre futur financier.

Générer de gros gains sans aucun effort

Générer de gros gains sans aucun effort et devenir millionnaire expatrié

Il est possible d’acheter un seul fond indiciel appelé « global stock market« , qui contient plus de 7.000 actions dans près de 50 pays différents. Bien qu’il ne soit pas possible de savoir lesquelles de ces actions vont croître, celles qui connaîtront une forte croissance feront progresser le fonds global.

Un investissement de 100$ par mois dans un fonds global entre 1970 et 2016, a généré plus 1,1 millions de dollars, pour un investissement total de seulement 56.400$.

Bien que le rendement du marché des actions affiche une moyenne de 9,89%/an entre 1926 et 2016, les rendements annuels sont souvent éloignés de cette moyenne. En 90 ans, le marché a terminé l’année en perte 24 fois, et a généré plus de 25% de gains annuels 24 autres fois.

La volatilité du marché des actions est normale. Et elle le sera toujours.

Le rendement du marché se situe en moyenne à 5 ou 6% de plus que l’inflation, ce qui en fait un bon investissement.

Si vous avez perdu de l’argent ces cinq dernières années (2012-2017, date de parution du livre), c’est qu’il y a un problème dans vos investissements, car le marché mondial a progressé de 72%, et le marché américain de 99%.

Les profits du marché boursier ont deux sources: l’appréciation du capital de l’entreprise et la distribution des dividendes. La combinaison des deux représente la croissance du marché.

Les actions et les profits d’entreprise sont fortement corrélés sur une longue période – 15 ans ou plus. Mais à court terme, les marchés sont insensés parce que les gens sont fous.

Les économies à forte croissance (pays émergents) peuvent générer des faibles rendements, à cause de particularités locales ou de la corruption. Pour cette raison, il est judicieux de ne pas se concentrer sur un seul marché.

Les obligations performent moins bien que les actions, tout en étant moins volatiles. Lorsque les actions chutent, détenir des obligations gouvernementales permet de minimiser les pertes, car les obligations ne sont pas sensibles aux krachs boursiers.

Ne vous battez pas avec un Escalator

Ne vous battez pas avec un Escalator

Investir dans des fonds gérés activement revient à prendre un Escalator à contresens. Vous faites deux pas en avant, mais aussi un en arrière dans le même temps.

Leurs frais sont tellement élevés qu’ils peuvent faire perdre aux investisseurs 30% du rendement annuel.

Les frais annuels moyens sont de 1,88% en France et de 3% au Canada, qui est le pays dans lequel les frais sont les plus élevés. Si le rendement du marché est de 6%, des frais de 3% siphonnent 50% du rendement.

L’industrie de l’investissement est une arnaque géante. Elle efface des milliards de dollars chaque année en coûts et frais de transaction.

Jack Meyer

Où sont les Yachts des clients ?

Où sont les Yachts des clients ? et des millionnaires expatriés

Les conseillers financiers n’ont aucun intérêt à conseiller les fonds indiciels à leurs clients, car ils leurs rapportent moins d’argent.

Les fonds indiciels, ou fonds indexés, représentent la totalité d’un marché donné, par exemple le marché des actions Australiennes. Leurs frais sont minimes.

Les études montrent systématiquement que la grande majorité des fonds gérés activement font moins bien que leur index de référence. Le marché européen bat 90,41% des fonds européens gérés activement sur une période de 10 ans.

Pourquoi les courtiers veulent museler Warren Buffett

La meilleure façon de détenir des actions est via un fond indexé.

Warren Buffett

Les plus grands économistes et professeurs de finance au monde expriment tous la futilité d’acheter des fonds gérés activement. Les conseillers financiers, en revanche, préfèreraient que les gens ne les entendent pas.

En période de crise, comme en 2008, les résultats des gérants de fonds plongent avec les marchés: ils ne sont pas capables d’éviter les crises, comme l’a montré une étude de Standard & Poor’s parue dans le Wall Street Journal.

Les hedge funds ne font pas mieux. En 2008, la firme Protégé Partners a parié contre Warren Buffett que les cinq hedge funds ayant les meilleures performances historiques battraient le S&P500 (donc le marché) sur une période de 10 ans.

En 2017, soit presque 10 ans plus tard, le S&P500 affichait une croissance de 85,4%. Les hedge funds avaient seulement progressé de 22%.

La performance passée des fonds ne présage pas de leur performance future. Seulement 9% des fonds dans le top 100 des meilleurs fonds restent dans le top 100 l’année suivante. Inutile donc de choisir les fonds 5 étoiles de Morningstar, qui assume ouvertement cette incongruité:

Pour être juste, je ne pense pas que vous devriez prêter beaucoup d’attention aux notations Morningstar.

John Rekenthaler, Directeur de recherche chez Morningstar

Par le passé, de brillants investisseurs ont battu le marché à plate couture. Ils ont été présentés par Warren Buffett dans son fameux discours sur « Les Super Investisseurs de Graham and Doddsville ».

Ces investisseurs ont basé leur stratégie sur l’investissement par la valeur, qui consiste en l’achat d’actions sous-évalués, choisie grâce à leur PER (Price Earning Ratio). Aujourd’hui, les investisseurs professionnels, qui représentent 90% des opérations de trading, connaissent cette technique.

Pourquoi la plupart des investisseurs sous-performent leur fonds

La plupart des investisseurs aiment investir dans un marché qui a récemment affiché une belle croissance, en pensant qu’elle se poursuivra. En achetant ce qui a monté, et en vendant ce qui a baissé, ils achètent haut et vendent bas.

Le marché des actions est aussi imprévisible que le prochain tremblement de terre.

Détenir une représentation globale et diversifiée du marché via un produit d’investissement bon marché est plus facile et sensé que de deviner le futur.

Ne laissez pas un imbécile ou un psychopathe ruiner votre futur

Ne laissez pas un imbécile ou un psychopathe ruiner votre futur

Les vendeurs proposant des produits d’investissement offshore tombent souvent dans deux catégories:

  1. Ceux qui ne connaissent pas vraiment leur produit et qui manque d’éducation financière.
  2. Les psychopathes ou machiavéliques. Ils peuvent connaître leur produit, mais ils le présentent comme étant incroyable afin de toucher une grosse commission.

Les expatriés paient les frais d’investissement les plus élevés au monde

Les fonds communs de placement et les hedge funds semblent être les fonds ayant les frais les plus élevés. Pourtant, les frais des fonds de retraite offshores destinés aux expatriés sont indécents. Ils comportent parfois plus de 4% de frais annuels.

Un investissement de 10.000$ générant 8%/an sur 50 ans génèrera 459.016$. Le même investissement, avec 4% de frais annuels, génèrera seulement 61.067$.

Ces produits font de longues promesses mais de petits profits.

À la place, les investisseurs expatriés pourraient avoir un portefeuille de fonds indiciels avec des frais de 0,2%/an.

Sur 25 ans, payer 3,8% de frais en moins permettra de générer 79% de gains en plus.

Accueillir des requins dans une piscine pour phoque

Accueillir des requins dans une piscine pour phoque - millionnaire expatrié

Les vendeurs de produits d’investissement pour expatriés sont récompensés par d’énormes commissions, et ils utilisent un argumentaire de vente extrêmement agressif, afin de capter un maximum de clients.

Ils n’hésitent pas à parcourir les campus, à la recherche des professeurs expatriés, et même à offrir à leur prospect un voyage tout frais payés en échange des coordonnées de dix de leurs collègues.

Malheureusement, une fois investi dans ces pensions, il n’est plus possible de faire machine arrière: l’argent est parfois bloqué pendant 25 ans, et un retrait anticipé imposera des frais jusqu’à 80% ou plus de la somme investie !

À l’opposé, les investisseurs ayant des portefeuilles constitués de fonds indiciels à faibles coûts (0,2% par année), sans frais supplémentaires ni pénalités de retrait, généreront bien plus d’argent en 25 ans.

Où vont ces frais si importants facturés aux clients ? Une enquête de BBC Panorama a révélé que les meilleurs courtiers du plus gros vendeur de pensions offshore, deVere Group, était bien partis pour gagner 1 million de Livres Sterlingdurant l’année.

Ce sont des produits terriblement mauvais: hors de prix, sans flexibilité et incroyablement difficile à comprendre.

Nicky Burridge (journaliste, Hong-Kong)

Que peuvent faire ceux qui ont déjà acheté une pension offshore ? Il est souvent plus judicieux de s’en débarrasser, quitte à payer des pénalités et à récupérer moins de 50% de la somme détenue, comme le montre l’exemple dans le tableau suivant:

Payer les frais de rachat et investir le resteConserver l’investissement aux frais élevés
Valeur de l’investissement43.000$ (restant après frais de rachat)93.500$
Investissement annuel35.280$35.280$
Taux de croissance annuel après frais8,8%5,2%
Valeur du portefeuille après 22 ans2.628.190$1.748.608$

Quand les frais élevés rencontrent des bandits armés

Des frais élevés ne sont pas le seul problème des fonds offshore. Souvent, les personnes qui en font la promotion ne sont pas capable de construire un portefeuille proprement diversifié. Or, la diversification géographique et en classes d’actifs est la meilleure protection contre les chutes du marché.

Une modélisation de portefeuille appropriée devrait reposer sur trois facteurs principaux: la diversification en classes d’actifs non corrélées, l’objectif de placement de l’investisseur et la tolérance au risque de l’investisseur.

Brent R. Sutherland

Andrew Hallam a remarqué que les vendeurs de fonds pour les expatriés vendaient souvent les performances d’un actif qui avait connu un boom sur les deux dernières années. Ensuite, ils investissaient majoritairement l’argent de leur client dans l’actif en question.

Cette manière d’investir est soit naïve dans le meilleur des cas, soit cupide puisque l’argumentaire de vente permet de récupérer facilement une grosse commission après avoir engagé le client.

Ainsi, l’auteur a remarqué que la plupart des portefeuilles sont construits en fonction de l’actif qui vient de connaître la meilleure croissance lors des deux/trois dernières années. Ainsi:

  • Les portefeuilles construits en 2006/2007 contiennent beaucoup de fonds de marchés émergents.
  • Les portefeuilles construits entre 2008 et 2011 contiennent beaucoup de métaux précieux et matières premières.
  • Les portefeuilles de 2017 contenaient beaucoup d’actions américaines (en hausse de 150% sur les sept dernières années).

Gourous autoproclamés et cerveaux néandertaliens

Gourous autoproclamés et cerveaux néandertaliens - millionnaire expatrié

Les meilleurs moments pour acheter sont les crises: 1931, 1973-1974, octobre 1987, 2000-2002, 2008-2009. Mais au lieu de profiter de ces « discounts », les investisseurs prennent peur que le marché ne remonte jamais et n’investissent pas.

Peu d’entre nous prenons en compte l’historique à long terme. À la place, nos cerveaux créent des configurations à court terme, influencés par la peur et la gratification immédiate.

Pourquoi la plupart des investisseurs devraient espérer une chute des marchés

Tant que nous travaillons et achetons des actifs, nous devrions nous réjouir de voir le marché plonger: cela signifie que nous achetons des actifs à meilleurs prix. Seuls les retraités devraient se réjouir de voir le marché monter, puisqu’en tant que vendeurs, ils vendront plus cher leurs actifs.

Nous ne devrions jamais nous inquiéter de l’état du marché. Le fonds Fidelity a ainsi découvert que ses meilleurs clients investisseurs étaient ceux qui avaient oublié qu’ils avaient un compte chez Fidelity.

Moins vous pensez au marché, plus vous gagnerez d’argent.

L’inquiétude est source de mauvaises décisions: suite au Brexit et à l’élection de Trump, les investisseurs inquiets ont vendus leurs actions britanniques et américaines. Pourtant, le marché britannique a gagné 20% entre mai 2016 et mai 2017, soit un an après le Brexit.

La seule chose qui compte

Les actions connaîtront des krachs, de temps en temps. Mais elles continueront aussi d’atteindre de nouveaux plus-hauts.

Personne ne peu prédire l’évolution du marché. Il est illusoire de croire qu’on peut entrer avant que le marché ne monte, et sortir avant qu’il ne baisse.

La firme CXO Advisory a collecté 6584 prévisions faites par 68 experts concernant la direction que prendra le marché des actions. Les prédictions se sont révélées justes moins de la moitié du temps (dans 46,9% des cas). Un pile ou face aurait mieux fait.

En détenant toutes les actions au sein d’un fonds indexés, vous battrez la majorité des professionnels.

Les actions ou pays qui ont affiché les meilleures performances récentes ne sont probablement pas celles qui feront partie des meilleures à l’avenir:

Chasser les vainqueurs d’hier, au lieu de diversifier, est un jeu perdant.

En réalité, seules 4% des actions sont responsables de la hausse du marché. En conséquence, 96% des actions ne génèrent aucune performance. Deviner quelles actions feront partie des 4% est une mission difficile. C’est pourquoi il est plus judicieux de les détenir toutes, via un fonds indiciel à faible coût.

Investir dans les sociétés nouvellement cotées en bourse (les IPO – Initial Public Offering) n’est pas une bonne idée. En moyenne, les IPO sous-performant à la fois la moyennes des petites capitalisations, comme des grandes capitalisations.

Quand les génies échouent

Les investisseurs se réunissent parfois dans des clubs d’investissement, parfois élitistes. Leurs résultats moyens sous-performent régulièrement le marché des actions.

Par exemple, le Mensa Investment Club est ouvert aux personnes faisant partie du top 2% des plus hauts QI. En 15 ans, ces « génies » ont obtenus une moyenne annuelle de 13% inférieure à celle du marché.

Quand vous achetez un fonds indiciel, votre seul souci est la performance du marché. Mais quand vous achetez un fonds géré activement, vous devez vous soucier à la fois de la direction du marché et de la performance de votre fonds par rapport au marché.

Jonathan Clements

Le plus grand défi d’un employeur

Garder les renards hors du poulailler

Garder les renards hors du poulailler - millionnaire expatrié
crédits: digitaliy.wordpress.com

Les directeurs d’écoles pour expatriés sont régulièrement sollicités par des vendeurs charismatiques et très bien habillés qui cherchent à attirer les professeurs dans des programmes d’investissement hors de prix.

Il est de la responsabilité des directeurs et employeurs d’éduquer leurs employés à esquiver les « langues de serpent » des conseillers financiers.

Les dirigeants de Google ont par exemple offert des sessions de formation pour leurs employés auprès des esprits les plus vifs de l’industrie (John Bogle, Burton Malkiel, William F. Sharpe).

Tout compris, le total des frais d’un plan d’investissement ne devrait pas excéder 1%.

Heureusement, plusieurs écoles internationales offrent un accès aux plans 401(k) (note: les plans 401(k) désignent les plans de retraite aux États-Unis) Roth pour les enseignants américains expatriés. Les frais sont plus importants que pour les plans 401(k) traditionnels, mais ils ont l’avantage de ne pas être taxables.

Certaines écoles offrent une contribution pour inciter leurs enseignants à épargner. Mais quand les économies sont investies dans un fonds commun de placement hors de prix et géré activement, la contribution est très loin de compenser des frais excessifs.

Comment une école internationale peut-elle réellement stimuler l’épargne ?

Étonnamment, agiter la « carotte » d’une contribution offerte par l’employeur n’est pas suffisant pour vraiment inciter les employés à épargner plus. Les faire assister à un programme d’éducation financière génère également peu de résultats.

Il est cependant possible de faire radicalement augmenter le taux d’épargne des salariés, grâce à la science comportementale. Par exemple, prélever automatiquement une somme destinée à l’épargne sur le salaire des employés, plutôt que de leur demander de remplir un formulaire long et ennuyeux, augmente le taux d’épargne.

Deux chercheurs, Richard H. Thaler and Shlomo Benartzi, ont sélectionné des personnes qui avaient du mal à épargner. Ils leur ont proposé de simplement augmenter leur taux d’épargne lors de chacune de leurs futures augmentations, afin de rendre l’épargne indolore (cette technique est présentée dans une vidéo ci-dessous).

Save More Tomorrow: épargner plus pour demain

L’investissement mollasson

L'investissement mollasson - couch potato - pour devenir millionnaire expatrié

Cela parait difficile à croire, mais une stratégie d’investissement inspirée par la paresse ne fera qu’une bouchée de la plupart des portefeuilles gérés par des professionnels.

Cette stratégie paresseuse demande moins d’une heure par an, et ne nécessite par de lire la presse économique ou d’engager un conseiller. Son champion est le portefeuille mollasson (« couch potato » dans le texte).

Le portefeuille mollasson a été inventé par Scott Burns. Il consiste à investir 50% en actions et 50% en obligations, puis à procéder à un rééquilibrage une fois par an afin de conserver cette répartition.

Est-ce que les obligations ne vous entravent pas ?

Beaucoup d’investisseurs pensent que les obligations tirent la performance vers le bas, mais elles performent parfois bien mieux que les actions, comme entre 2000 et 2011. Leur rôle est de stabiliser les portefeuilles.

Il est préférable de détenir des obligations à court terme, qui en cas d’un retour de l’inflation, s’adapteront mieux que les obligations à long terme (Note: ce point de vue de l’auteur est discutable, et certains experts sont plus favorables aux obligations à long terme, historiquement plus performantes).

Un rééquilibrage annuel permet de vendre haut et d’acheter bas: la plupart des investisseurs font l’inverse.

Bien qu’à long terme, les actions battent les obligations, les actions ne battent pas toujours un portefeuille diversifié composé d’actions et d’obligations.

100% actions US60% actions US / 40% obligationsVainqueur
1987-199115,01%12,79%100% actions
1992-199615,07%11,91%100% actions
1997-200110,66%9,81%100% actions
2002-20065,92%6,07%équilibré 60/40
2007-2011-0,53%3,05%équilibré 60/40
2012-201614,49%9,63%100% actions

Un portefeuille composé d’obligations collera mieux avec votre cerveau néandertalien. Quand les actions chutent, les investisseurs prennent peur et vendent au plus bas. Un portefeuille composé d’obligations chutera beaucoup moins.

(Le portefeuille mollasson) est un insulte à Wall Street. La plupart des gestionnaires de hedge fund ont sous-performé le portefeuille mollasson classique (50% actions/50% obligations) chaque année entre 2002 et 2017.

Une adaptation du portefeuille mollasson pour les Canadiens divise le portefeuille en trois parts égales: un indice d’action canadiennes, un indice d’actions américaines, et un indice d’obligations canadiennes. Cette adaptation a battu l’indice canadien tout en offrant davantage de stabilité entre 1976 et 2016.

Profiter de la panique et du crash des actions – 2008-2009

Beaucoup d’investisseurs vendent leurs actions quand le marché plonge. Continuer d’acheter régulièrement des actions permet de profiter des prix bas et de la remontée des cours qui suivra.

Rééquilibrer son portefeuille permet de dépassionner l’investissement et de continuer à générer des gains. Le rééquilibrage est couramment pratiqué par les fonds de pension et par les fonds de dotation des universités.

Posséder le Monde

Le Vanguard’s global stock market ETF est un indice représentant l’ensemble de la capitalisation mondiale, en fonction du poids de chaque pays. Il comprend 53% d’actions américaines, qui représentent elles-mêmes plus de la moitié de la capitalisation mondiale.

Il est cependant judicieux d’être exposé au marché du pays dans lequel vous vivez (ou celui dans lequel vous prendrez votre retraite).

Si vous prévoyez de prendre votre retraite au Canada, l’indice mondial ne comprend que 5% d’actions canadiennes, ce qui est insuffisant et devrait vous engager à investir également dans un indice canadien.

Posséder le monde à travers un indice global pourrait vous faire vous sentir comme Jules César, mais vous ne devriez pas négliger votre propre jardin.

Le paradoxe du choix

Plus il y a de choix, moins les gens agissent. Dans l’investissement, il est important de suivre des modèles simples et de s’y tenir, sans chercher à les complexifier.

C’est pour ça que le portefeuille mollasson est simple. Une multitude de choix génère de l’indécision, et n’améliore pas l’efficacité.

Moins il y a de choix, mieux c’est. Le choix est votre ennemi, parce que vous choisissez en fonction d’une chose: la performance passée. (Mais) La performance passée ne se répète pas.

John Bogle

Les conseillers en investissement qui ont une conscience

Les conseillers en investissement qui ont une conscience

Les qualités d’un excellent conseiller financier

Certains conseillers financiers sont scrupuleux. Ils respectent les principes suivants:

  • Ne pas être rémunéré à la commission
  • Ne pas acheter des actions individuelles
  • Ne pas facturer plus de 1,25% par an
  • Ne pas parier ni faire de prédictions
  • Ne pas acheter des indices aux coûts élevés

Certaines firmes de conseil en investissement valent le coup d’être considérées, pour leurs faibles coûts ainsi que pour leur sens élevé du service aux clients.

Pour les Canadiens expatriés:

  • WealthBar (à partir de 25.000 $C)
  • Objective Financial Partners Inc.

Pour les expatriés de toute nationalité (sauf Américains):

  • AES International (à partir de 10.000 $US)

Écrasez vos amis et leurs investissements sophistiqués

Vanguard propose un portefeuille tout-en-un (Vanguard Life Strategy Funds), comprenant un mix d’actions nationales, internationales, et d’obligations, pour un coût de 0,22%/an. En fonction de l’horizon d’investissement et de la tolérance au risque, la proportion d’actions peut varier entre 20% (portefeuille conservateur) et 100% (portefeuille agressif).

Vanguard rééquilibre ce portefeuille chaque année, ce qui permet de ne plus se soucier de ses investissements.

Une étude à démontré que les hommes se souciaient plus de leurs investissement que les femmes, ce qui les poussent à prendre des décisions qui amoindrissent la performance de leur portefeuille.

Les femmes sont émotionnellement plus adaptées pour investir. Elles tradent moins fréquemment et sont plus susceptibles de s’en tenir à une stratégie constante.

En investissant chaque mois, les investisseurs pondèrent le prix d’achat de leurs fonds (on parle de dollar-cost averaging): quand un fonds montent, ils en achètent moins pour le même prix; quand il baisse, ils en achètent plus.

Pour cette raison, investir régulièrement permet de sur-performer le fonds dans lequel on investit.

Il est cependant possible de construire soi-même son propre portefeuille de futur millionnaire expatrié.

Choisir votre courtier international – Pour les non-Américains

Choisir votre courtier international pour devenir millionnaire expatrié

La façon la moins cher et la plus rentable de construire un portefeuille d’indices est de le faire soi-même.

Vous aurez besoin d’un courtier dont les frais sont bas et situé dans un pays politiquement stable avec une régulation bancaire solide.

Bien que les frais aillent en diminuant, les courtiers internationaux jouent parfois au yoyo avec leurs tarifs afin d’attirer de nouveaux clients. Choisissez-en un et tenez-vous-y: un achetant un tracker une fois par mois, vous serez peu impacté par de légers changements de tarifs.

Les courtiers internationaux les plus intéressants sont:

  • DBS Vickers Securities: basé à Singapour
  • Internaxx, basé au Luxembourg
  • Saxo Capital Markets, présent un peu partout
  • Swissquote, basé en Suisse
  • Interactive Brokers, qui offre actuellement les frais les plus bas

30 questions que se posent les investisseurs individuels

30 questions que se posent les investisseurs individuels - millionnaire expatrié

Quelle est la différence entre un ETF (Exchange-Traded Index Fund) et un fonds indiciel ?

Ils sont similaires, le premier s’achète via un courtier (avec frais potentiels), le second via une société de fonds (les frais sont plus rares).

Les non-américains doivent-ils payer une taxe de succession s’ils possèdent un indice américain ?

Oui, si vous détenez un indice qui suit le S&P500 sur le NYSE (New York Stock Exchange), comme le SPY par exemple, avec plus de 60.000$. Les autres indices qui suivent également le S&P500 mais qui sont disponibles sur d’autres places boursières (comme VFV, VUSA ou IVV) ne sont pas concernés

Qu’est-ce qu’un ETF spécifique à un secteur ?

Certain ETF permettent d’investir uniquement dans le secteur de la santé, des actions minières ou des biotechnologies. Ces ETF sont là pour ceux qui veulent parier sur quel secteur fera mieux que les autres. Contentez-vous d’un ETF avec une large exposition nationale et internationale.

Devrais-je investir dans un indice dont la devise est couverte ?

Acheter un indice dans un devise étrangère expose aux fluctuations monétaires. Certains indices sont couverts (currency hedged dans le texte) afin de limiter les fluctuations, mais ils sont souvent plus chers. De plus, les fluctuations entre les monnaies sont normales et un indice qui ne couvre pas les fluctuations fera mieux sur le long terme.

Devrez-vous payer des frais de change ?

Si vous êtes payé en dollar singapourien et achetez un ETF sur le marché canadien, des frais de change seront appliqués, même si vous ne les verrez pas. Ces frais sont minimes comparés à ceux des fonds.

Devrais-je me soucier du risque de change ?

Non. Si vous achetez un ETF britannique en Livre qui suit le marché européen et que la Livre chute, la valeur de l’ETF en euros ne changera pas.

Est-ce que les prix des ETF montrent lesquels sont chers ou bon marchés ?

Non, deux ETF qui suivent le S&P500 mais qui ont des valeurs différentes auront la même performance. Deux parts d’un ETF à 90$ revient au même qu’une part à 180$. Seuls les frais annuels feront qu’un ETF est plus/moins cher qu’un autre.

Si j’ai une grosse somme à investir, dois-je l’investir en une seule fois ?

Des études ont montré qu’investir une grosse somme d’un coût battait un investissement étalé la plupart du temps. Mais si vous avez peur que le marché plonge après avoir investi, vous pouvez toujours étaler votre investissement sur plusieurs mois.

J’ai investi dans un fonds dont les frais sont élevés, mais le prix d’achat est actuellement faible. Dois-je le vendre maintenant ou attendre ?

Vendre un fonds moins cher qu’on ne l’a acheté est difficile, mais c’est une bonne décision si vous en achetez autre dont les frais sont inférieurs. Si le nouveau fonds a une allocation similaire au premier, il sera probablement à bas prix lui aussi, donc vous ne perdrez pas au change.

Comment puis-je ouvrir un compte de courtage et investir ?

  • Sachez ce que vous voulez acheter: comparez les frais des ETF qui suivent le marché dans lequel vous voulez investir et prenez le moins cher.
  • Déterminez combien d’unités vous voulez acheter: si vous voulez investir 10.000$ dans un indice, en fonction du prix de l’indice, vous saurez combien d’unités vous pourrez acheter (prenez en compte les frais de transaction)
  • Faites votre achat: tapez le ticker (code de référence) de l’indice que vous souhaitez acheter dans la barre de recherche de votre courtier, sélectionnez « buy » et entrez le prix/nombre d’unités voulues. Choisissez ensuite entre ordre au marché ou ordre limite (les deux sont valables).

Et si je trouve un indice obligataire plus performant ?

Les performances passées sont rarement répétées. Souciez-vous juste que votre ETF comprend des obligations d’état d’un gouvernement solide (ou notées AAA), qu’il comprend des obligations à court terme plutôt qu’à long terme, et que ses frais soient inférieurs à 0,4%/an.

Et si je trouve un ETF moins cher ?

Si votre ETF coûte 0,15%/an et que vous en trouvez un qui coûte 0,12%/an, cela ne vaut pas forcément le coût d’acheter le nouveau qui est moins cher. Vous économiseriez 3$ par an pour 10.000$ investis, mais le coût de la transaction pourrait avoisiner les 50$.

Devrais-je être plus préoccupé par les frais de transaction, les frais annuels de tenue de compte, les frais des fonds ou les frais de change ?

Les frais les plus importants à considérer sont les frais de tenue de compte et les frais des fonds. Les autres ont un impact minime.

Quelle somme minimale puis-je investir chaque mois ?

Certains courtiers autorisent des investissements de seulement 100$ par mois. Veillez cependant à ce que le coût de transaction ne dépasse jamais 1% de la somme investie. Si le coût d’une transaction est de 28€ (les frais d’achat sont cependant souvent moins cher que ça), attendez d’avoir épargné 2.800€ pour investir.

Les marchés sont hauts. Dois-je vraiment commencer à investir ?

N’essayez pas de prévoir ce qu’il va se passer. Ceux qui essaient d’anticiper le marché feront certainement moins bien que ceux qui ont un portefeuille diversifié qu’ils rééquilibrent chaque année.

Devrais-je acheter les ETF de Vanguard, iShares, Schwab ou d’un autre fournisseur à faible coût ?

Toutes ces compagnies offrent déjà les ETF les plus compétitifs au monde, qui suivent parfaitement les marchés. Entre deux ETF qui suivent le même marché, choisissez le moins cher.

Les musulmans peuvent-ils constituer un portefeuille de fonds conformes à la charia ?

Les musulmans ne devraient pas investir dans des actions d’entreprises qui vendent de l’alcool, du tabac, du porc, des services financiers, des armes ou du divertissement.

Les obligations d’État ou d’entreprise, considérées comme de l’usure, sont également à éviter.

Il existe cependant des fonds spécialement conçus pour les musulmans et conformes à la charia. Par exemple:

ETFFrais annuelsInvesti dans…
iShares MSCI World Islamic ETF (ISWD)0,60%Marché européen, américain, Asie-Pacifique et émergent
iShares MSCI USA Islamic ETF (ISUS)0,50%Marché américain
iShares MSCI Emerging Markets Islamic ETF (ISEM)0,85%Marchés émergents

Pourriez-vous constituer un portefeuille de fonds indiciels socialement responsables?

Oui, il existe des fonds qui n’investissent pas dans l’industrie du tabac, des armes, du nucléaire ou de l’alcool. Par exemple le FTSE KLD 400 Index traque la performance des entreprises américaines socialement responsables.

Pourquoi mon courtier n’offre-t-il pas le fonds que je veux ?

Quand un courtier donne accès à une place boursière (Toronto Stock Exchange, London Stock Exchange…), l’investisseur peut acheter tout ce qui s’échange sur marché. Souvent, le courtier n’a pas listé tous les actifs qu’il est possible d’acheter car il y en a trop.

Pourquoi mon ETF obligataire n’a-t-il pas pris de la valeur ?

Les obligations à court terme sont très stables dans le temps. Leur rôle est moins de prendre de la valeur que de distribuer régulièrement un intérêt.

Et si le prix de mon ETF obligataire est fixé dans une devise différente ?

Les variations de cette devise pourraient faire faussement fluctuer l’actif, mais sa valeur est toujours fixée d’après la devise d’origine.

Est-ce que les crypto-monnaies, comme le Bitcoin, sont de bons investissement ?

Les crypto-monnaies ne sont pas un actif tangible comme un business, une obligation ou de l’immobilier. Elles valent seulement pour ce que le marché est prêt à payer: elles ne génèrent pas d’intérêt, ne créent pas de profits.

De plus, les fluctuations du Bitcoin et des autres crypto-monnaies sont très fortes. Warren Buffett dit d’elles: « Restez à l’écart. Le Bitcoin est un mirage (…). L’idée qu’il puisse avoir une grande valeur intrinsèque est juste une plaisanterie pour moi ».

Devrais-je acheter un indice de fonds de placement immobiliers (REIT en anglais) ?

Les fonds de placement immobilier représentent des sociétés qui investissent dans l’immobilier afin de générer des revenus. Les REIT (Real Estate Investment Trust), ou immobilier côté, sont un moyen d’investir dans l’immobilier sans avoir à subir les tracas habituels et les locataires.

Les cours historiques montrent que les fonds de placement immobilier performent aussi bien que les actions, et qu’en avoir une portion en portefeuille permet la plupart du temps d’augmenter la rentabilité, tout en diminuant la volatilité.

Dois-je acheter un ETF Smart beta ?

Les ETF Smart beta sont conçus pour faire mieux que les indices traditionnels en modifiant le poids de certaines actions dans un fonds.

Ils peuvent sembler attractif, mais sur le long terme, il n’est pas prouvé qu’ils soient plus efficaces que les indices traditionnels. De plus, ils coûtent plus cher. Il est préférable de s’en tenir à des choses simples.

Devrais-je investir dans l’or ?

L’or n’est pas un bon investissement en lui-même. 1$ investi dans l’or en 1801 aurait généré 52$ en 2017. Le même dollar investi en actions aurait généré 17 millions de dollars.

Cependant, au sein d’une stratégie diversifiée comme le Portefeuille Permanent, l’offre permet de maintenir une certaine stabilité.

Les actions des petites entreprises ne battent-elles pas celles des grandes entreprises ?

Les performances historiques semblent montrer que les petites capitalisations font mieux que les grandes. Mais plusieurs études ont montré que ce n’était en fait pas si évident.

L’auteur recommande d’investir dans un indice qui représente la totalité du marché boursier, comprenant à la fois des grandes et des petites capitalisations.

Et si vous et votre conjoint êtes de différentes nationalités ?

Vous avez plusieurs possibilités:

  1. Construire deux portefeuilles, un pour chacun.
  2. Construire un portefeuille qui mixerait les deux (sauf si un des deux conjoints est américain, ce qui le rendrait éligible à l’impôt dans ce pays).
  3. Construire un portefeuille concentré sur le pays dans lequel le couple prévoie de prendre sa retraite.
  4. Construire un portefeuille nomade si le couple ne sait pas encore dans quel pays il s’installera pour sa retraite.

L’investissement dans les fonds indiciels pourrait-il devenir trop populaire ?

Actuellement, respectivement 14% et 3% de la capitalisation globale des actions et des obligations sont détenues via des fonds indiciels. C’est encore très peu.

Même si la majorité de l’argent investi l’était via des fonds indiciels, il y aurait toujours des gens et des institutions qui voudront sélectionner leurs propres actions. De plus, il existe plusieurs sortes d’ETF (indices à dividendes élevés, indices d’actions à poids égal, indices de petites capitalisations, indices de faible volatilité), ce qui fait que les flux d’investissement iront rarement tous au même endroit.

Modèles de portefeuille pour les expatriés américains

Modèles de portefeuille pour les expatriés américains

Vous passerez plus de temps aux toilettes en une semaine qu’à gérer votre portefeuille en une année entière.

Vanguard propose des fonds de retraite à horizon ciblé. Pour 0,15%/an, ils sont composés de quatre fonds indiciels: deux en actions et deux en obligations. Le pourcentage d’obligation dépend de l’horizon de retraite défini par l’investisseur, et croît à mesure qu’il prend de l’âge.

Ce type de portefeuille engendre cependant un certain turn-over lors des rééquilibrages, et chaque fonds vendu est soumis à une taxe. En faisant vous-même votre portefeuille, vous pouvez le rééquilibrer en achetant l’indice à la traine, et donc sans vendre (les taxes prennent effet sur les gains à la revente).

Le problème est que les investisseurs autonomes ont tendance à vouloir anticiper les tendance et à spéculer sur l’évolution des cours, et au final ils font moins bien que l’indice dans lequel ils investissent.

L’avantage des fonds de retraite à horizon ciblé est que l’investisseur a moins tendance à prendre de mauvaises décisions puisqu’il doit seulement alimenter son compte. En le faisant régulièrement, il achète plus lorsque les cours sont bas, et moins quand ils sont hauts. Au final, l’investisseur moyen sur-performe ce type de compte.

Voici quelques exemples de répartition du Portefeuille Mollasson pour investisseurs Américains expatriés:

Le Portefeuille Mollasson global:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Vanguard Total Stock Market Index (VTSMX)0,15%15%25%30%40%50%
Vanguard Total International Stock Market (VGTSX)0,18%15%20%30%35%50%
Vanguard Short-Term Treasury Index (VFISX)0,20%70%55%40%25%0%
Ou Vanguard’s Total Bond Market Index (VBMFX)0,15%

Là où certains courtiers tendent à refuser d’ouvrir un compte à un grand nombre d’expatriés, le courtier Interactive Brokers les accueillir à bras ouvert. Régulièrement élu meilleur courtier au monde, Interactive Brokers est une solution de choix pour les expatriés.

Une autre version du Portefeuille Mollasson avec les ETF Schwab (les moins chers au monde):

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Schwab US Broad Market ETF (SCHB)0,03%15%25%30%40%50%
Schwab International Equity ETF (SCHF)0,06%10%15%20%25%35%
Schwab Emerging Market Equity ETF (SCHE)0,13%5%5%10%10%15%
Schwab Short-Term US Treasury Index (SCHO)0,06%70%55%40%25%0%
Ou Schwab’s US Aggregate Bond ETF (SCHZ)0,04%

Une version simplifiée du Portefeuille Mollasson, avec deux fonds (le fonds actions comprenant les USA, les pays développés et émergents):

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Vanguard Total World Stock Index (VT)0,11%30%45%60%75%100%
Schwab Short-Term US Treasury Index (SCHO)0,06%70%55%40%25%0%
Ou Schwab’s US Aggregate Bond ETF (SCHZ)0,04%

Il est aussi possible de créer un Portefeuille Mollasson avec des fonds socialement responsable:

  • Vanguard’s FTSE Social Index Fund Investors Shares (actions américaines)
  • iShares MSCI KLD 400 Social ETF (actions américaines)
  • iShares MSCI EAFE SAG Optimized ETF (pays développés)
  • iShares MSCI EM ESF (pays émergents)

Modèles de portefeuille pour les expatriés canadiens

Modèles de portefeuille pour les expatriés canadiens

Posséder des fonds canadiens gérés activement, c’est comme souffrir d’un rhume persistant. La plupart des fonds offshore sont comme le paludisme.

Les fonds canadiens gérés activement sont les plus chers au monde. Pourtant, leurs performances sont tout aussi médiocres.

Le Portefeuille Mollasson Canadien:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Vanguard FTSE Canada All Cap ETF (VCN)0,06%10%15%20%25%30%
iShares Core MSCI All Country World Ex Canada ETF (XAW)0,22%20%30%40%50%60%
Vanguard Canadian Aggregate Bond ETF (VAB)0,13%70%55%40%25%10%
Ou Vanguard Canadian Short-Term Bond Index ETF (VSB)0,11%

Les Canadiens qui ne projettent pas de prendre leur retraite au Canada peuvent adopter un Portefeuille Nomade ayant une exposition internationale à la fois en actions et en obligations:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares Core MSCI All Country World ex Canada Index ETF (XAW)0,22%30%45%60%75%90%
RBC Global Government Bond (CAD Hedged) Index ETF (RGGB)0,35%70%55%40%25%10%

Une version socialement responsable du Portefeuille Mollasson pour Canadiens expatriés consiste à remplacer le tracker du marché canadien par le iShares Canada Jantzi Social Index ETF (XEN).

Certains ETF basés sur un swap proposent des tarifs encore moins cher. Ces ETF ne détiennent pas physiquement les actions et obligations qu’ils suivent. Ils ont donc un certain risque de défaut.

Il n’y a pas de formule magique pour ces allocations de portefeuille. Ne transpirez pas à propos de votre sélection d’ETF. Ils ne vont pas faire ou casser votre retraite. Assurez-vous juste que votre portefeuille est diversifié. Rééquilibrez-le une fois par an.

Modèles de portefeuille pour les expatriés britanniques

Modèles de portefeuille pour les expatriés britanniques

Nous n’avons jamais employé de gestionnaires de fonds… dès lors que nous avons découvert leur secret le mieux gardé: ils ne pourraient jamais battre régulièrement le marché des actions.

Richard Branson

Tous les fonds indiciels ne se valent pas. Le Royaume-Uni possède l’un des plus mauvais fonds indiciels: le Virgin’s FTSE All Share UK Index.

Non seulement il n’arrive pas à suivre correctement le marché britannique en le sous-performant de 1,07%/an en moyenne, mais en plus ses frais sont de 1%/an, là où l’indice Vanguard qui suit le même marché applique des frais de 0,08%/an.

Il est plus judicieux pour les expatriés de s’en tenir aux compagnies comme Vanguard ou iShares, qui sont moins chères et plus expérimentées.

Portefeuille Mollasson britannique:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Vanguard UK FTSE 100 Stock Index (VUKE)0,09%10%15%20%20%25%
Vanguard UK FTSE 250 Stock Index ( VMID )0,10%5%5%10%15%15%
Vanguard FTSE All-World ETF (VWRL)0,25%15%25%30%40%50%
iShares UK Gilts 0-5yr ETF (IGLS)0,20%70%55%40%25%10%
Ou Vanguard UK Gilt ETF (VGOV)0,12%

Il est possible de construire une version socialement responsable de ce portefeuille avec le UBS MSCI United Kingdom IMI Socially Responsible ETF (UKSR) (actions britanniques), et le iShares Dow Jones Global Sustainability Sceened ETF (IGSG) (actions internationales).

Maintenir un Portefeuille Mollasson est plus simple que de faire du vélo. Mais beaucoup de gens sur-analysent le processus. Ils font des ajustements. Ils agissent selon leurs croyances (ou celles des autres). Les investisseurs les plus analytiques sont généralement les plus mauvais.

Modèles de portefeuille pour les expatriés australiens

Modèles de portefeuille pour les expatriés australiens

Portefeuille Mollasson Australien:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Vanguard Australian Shares Index (VAS)0,15%15%20%30%40%40%
iShares Core MSCI World Cap Index (IWLD)0,16%15%25%30%35%50%
Vanguard Australian Government Bond Index (VGB)0,20%70%55%40%25%10%

Une version socialement responsable de ce portefeuille pourrait intégrer le Russell Australien Investment ETF (RARI) (actions australiennes) et le Beta Shares Global Sustainability Leaders ETF (ETHI) ou le iShares Dow Jones Sustainability Screened ETF (IGSG) (actions internationales).

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous prendrez quelque chose de simple et vous le rendrez vraiment compliqué. La plupart de ces gens examinent ces fonds et essayent de déterminer celui qui a obtenu les meilleurs rendements historiques. Ils essayent de deviner quand ils peuvent timer le marché des actions.

Modèles de portefeuille pour les expatriés Néo-Zélandais

Modèles de portefeuille pour les expatriés Néo-Zélandais

Portefeuille Mollasson Néo-Zélandais:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
Smartshares New Zealand Top 50 Fund ETF (FNZ)0,50%15%20%30%40%40%
Smartshares Total World Stock Market ETF (TWF)0,56%15%25%30%35%50%
New Zealand Bond Market ETF (NZB)0,54%70%55%40%25%10%

Une version socialement responsable de ce portefeuille pourrait intégrer le iShares Dow Jones Global Sustainability Screened ETF (IGSG) pour les actions internationales.

Je peux vous promettre une chose. Sur un investissement à l’horizon d’une vie, votre portefeuille surclassera environ 90% des investisseurs professionnels, après frais, et pour un même niveau de risque.

Modèles de portefeuille pour les expatriés Sud-Africains et Sud-Américains

Modèles de portefeuille pour les expatriés Sud-Africains

Portefeuille Mollasson Sud-Africain:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
NewFunds Swix 40 (NFSWIX)0,40%15%20%30%35%40%
Vanguard FTSE All-World ETF (VWRL)0,25%15%25%30%40%50%
NewFunds Govi SA Government Bond Total Return Index (NFGOVI)0,36%70%55%40%25%10%

Dans une logique d’investissement socialement responsable, le iShares Dow Jones Global Sustainability Screened ETF (IGSG) pourra remplacer les actions internationales.

Portefeuille Mollasson Sud-Américain:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares MSCI EM Latin American Index (LTAM)0,74%5%10%10%10%10%
iShares Core MSCI World ETF (SWDA)0,20%25%35%50%65%80%
iShares Global Inflation Linked Gov’t Bond ETF (IGIL)0,25%70%55%40%25%10%

Les actions sud-américaines sont sous-représentées dans le portefeuille, du fait de leur grande volatilité. Les investisseurs expatriés Sud-Africain peuvent également réduire la part consacrée aux actions nationales si la volatilité de leur monnaie (le Rand) les effraie.

Un investisseur Sud-Américain soucieux d’investir de manière socialement plus responsable, pourra utiliser le iShares Dow Jones Global Sustainability Screened ETF (IGSG) à la place des actions internationales.

Si vous pouvez faire face à de grosses pertes annuelles de temps en temps en échange de meilleurs gains, choisissez une allocation assurée ou agressive. (…) Si les fluctuations d’un portefeuille vous rendent nerveux, choisissez une allocation prudente ou équilibrée. Il est important de choisir une allocation de portefeuille qui corresponde à votre horizon d’investissement ou à votre tolérance au risque.

Modèles de portefeuille pour les expatriés Irlandais et Européens

Modèles de portefeuille pour les expatriés Irlandais et Européens

Pour les expatriés européens qui prévoient de prendre leur retraite en Europe, il est judicieux que leur portefeuille soit largement exposé à l’euro.

Portefeuille Mollasson européen:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares MSCI Europe (SMEA)0,33%10%15%20%25%30%
iShares Core MSCI World ETF (SWDA)0,20%20%30%40%50%60%
iShares € Gov’t Bond 1-3 yr Euro ETF (CBE3)0,20%70%55%40%25%10%
Ou iShares € Gov’t Bond 3-7 yr Euro ETF (CBE7)0,20%

En revanche, les expatriés européens qui ne savent pas où ils prendront leur retraite, ou qui savent qu’ils ne la prendront pas en Europe, peuvent se constituer un « portefeuille nomade » plus global. Les actions comme les obligations auront une large représentation internationale, couvrant un grand nombre de devises.

Portefeuille Mollasson pour nomades mondiaux:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares Core MSCI World ETF (SWDA)0,20%30%45%60%75%90%
iShares Global Inflation Linked Gov’t Bond ETF (IGIL)0,25%70%55%40%25%10%

Portefeuille socialement responsable pour européens:

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares MSCI Europe SRI (IESE)0,30%10%15%20%25%30%
iShares Dow Jones Global Sustainability Sreened ETF (IGSG)0,60%20%30%40%50%60%
iShares € Gov’t Bond 1-3 yr Euro ETF (CBE3)0,20%70%55%40%25%10%
Ou iShares € Gov’t Bond 3-7 yr Euro ETF (CBE7)0,20%

Les investisseurs musulmans souhaitant construire un portefeuille conforme à la charia pourrait utiliser le iShares MSCI World Islam ETF à la place du iShares Dow Jones Global Sustainability ETF.

Si vous pensez que vous pouvez timer le marché, vous vous bercez d’illusions. Dans ce cas, ne construisez pas votre propre portefeuille. Choisissez un conseiller financier qui vous bâtira un portefeuille de fonds indiciels à faibles coûts. Vous gagnerez plus d’argent si quelqu’un peut maîtriser vos émotions.

Modèles de portefeuille pour les expatriés Asiatiques

Modèles de portefeuille pour les millionnaires expatriés Asiatiques

Portefeuille Mollasson asiatique:

Les ETF de ce portefeuilles sont listés à la bourse de Hong-Kong.

Nom du fonds (code)Frais annuelsConser-vateurPrudentÉquilibréAssuréAgressif
iShares Core MSCI AC Asia (ex Japan) Index ETF (3010.HK)0,28%5%10%15%20%25%
Vanguard S&P 500 Index ETF (3126.HK)0,18%15%20%25%30%35%
Vanguard FTSE Developed Europe Index ETF (3101.HK)0,18%10%15%20%25%30%
ABF Pan Asia Bond Index (2821.HK)0,19%70%55%40%25%10%

Battre la plupart des professionnels de l’investissement est facile. Construisez simplement un des portefeuilles précités.

Mettez en place votre œil-de-bœuf

Mettez en place votre œil-de-bœuf

La plupart des voitures de sport haut de gamme que vous voyez sur la route ne sont pas conduites par des millionnaires. Au contraire, la plupart d’entre elles sont conduites par des personnes très bien rémunérées avec de grosses dettes.

Une meilleure définition de la richesse

Nous définissons souvent les riches par leur salaire. Pour l’auteur, on est riche lorsqu’on ne dépend plus d’un chèque de paye, et que ses investissements rapportent deux fois le revenu moyen de son pays.

Le piège qui attend les expatrié est celui de vivre au-dessus de leurs moyens. Pourtant, il y a de nombreux exemples d’expatriés qui ont pris leur retraite dans un pays ayant un coût de la vie modéré. Ces expatriés mènent un train de vie confortable en dépensant entre 20.000$ et 30.000$/an.

Le site www.numbeo.com permet de comparer le coût de la vie dans plusieurs pays.

De combien d’argent aurez-vous besoin ?

Essayez de calculer combien vous dépenseriez si vous étiez retraité dès aujourd’hui. Vous pourrez ensuite faire des ajustements en fonction de vos envies, de votre lieu de vie de retraité et de l’inflation.

L’inflation peut être évaluée par pays sur le site www.inflation.eu.

Prenez aussi en compte le fait que vous n’aurez probablement plus vos enfants à charge lorsque vous serez retraité.

Déterminez également le nombre d’années qui vous sépare du moment où vous souhaitez prendre votre liberté financière.

La retraite est un voyage vers une ville étrangère. Vous n’y êtes jamais allé, donc vous aurez besoin d’une carte, et de connaître les étapes à venir.

Combien d’argent devriez-vous économiser ?

Combien d'argent devriez-vous économiser ?

Comment ne jamais manquer d’argent ?

Retirer 4% par an d’un portefeuille d’investissement permet d’en conserver la valeur afin de ne pas tomber à court d’argent pendant la retraite.

Un portefeuille avec 50% d’actions et 50% d’obligations a 100% de chances de durer 30 ans si un retraité retire 4%/an ajustés l’inflation.

Estimez la somme dont vous aurez besoin à la retraite. Avec un calculateur d’intérêt composé, appliquez une moyenne de 3,5% d’inflation par an jusqu’à la date prévue de votre retraite.

Divisez ensuite le montant obtenu par 0,04 (correspondant au retrait de 4%/an) pour obtenir le montant total nécessaire. Le calculateur donnera aussi l’épargne annuelle nécessaire pour obtenir ce montant en fonction du taux de croissance du marché (estimez-le à 7%).

Et si vous prenez votre retraite juste avant un krach boursier ?

Entre 2001 et 2010, le S&P500 n’a pas progressé. Imaginons que vous avez pris votre retraite en 2001 avec un portefeuille de 500.000$ constitué de 40% d’obligations, 30% d’actions américaines et 30% d’actions internationales. Vous avez retiré 4%/an des 500.000$ ajustés à l’inflation.

Votre portefeuille aurait contenu 534.895$ en 2010: il aurait passé la crise sans encombres. Mieux encore, il aurait progressé jusqu’à 622.091$ en 2017.

Imaginons maintenant que vous avez pris votre retraite début 2008, à l’aune du second plus grand krach boursier de l’histoire, avec ce même portefeuille de 500.000$ et des retraits annuels de 4%/an ajustés à l’inflation.

Fin 2008, votre portefeuille aurait chuté à hauteur de 368.408$. Probablement effrayant. Pourtant, en 2017, il serait remonté jusqu’à 534.209$, soit plus que lors de votre départ à la retraite.

Votre revenu de retraite ne devrait pas être menacé, même si vous prenez votre retraite pendant une année lors de laquelle les marchés plongent. Si vous retirez 4%/an ajustés à l’inflation, vous ne devriez pas manquer d’argent.

Conclusion

Bien qu’il soit important d’éviter la plupart des vendeurs de pension offshore, et qu’il soit recommandé de choisir des fonds indiciels à faible coût, il y a quelque chose de plus important encore: votre capacité à épargner.

En tant qu’expatrié, il est facile de se laisser tenter. Documentez vos dépenses et fixez-vous un objectif mensuel d’épargne.

Que vous choisissiez le marches des actions et des obligations, l’immobilier, ou une combinaison des deux, la croissance de vos actifs financiers devrait être votre priorité n°1.

Mon avis sur « Millionnaire Expatrié »

Andrew Hallam a mené un gros travail d’investigation pour dévoiler les pièges qui attendent les expatriés qui voudraient investir pour leur avenir. Il a interrogé des centaines de personnes, des expatriés floués (voir arnaqués) par des fonds d’investissement offshore, des gérants de portefeuilles, des journalistes spécialisés en finance, etc…

Petit à petit, Andrew Hallam présente en détail le schéma pervers qui pousse les expatriés à opter pour des fonds de pensions retraite offshore, qui se révèlent être de piètre qualité, et qui facturent des frais exorbitants.

Ne pouvant plus prétendre à leur fond de retraite national, les expatriés sont des proies faciles et peu protégées, une fois parties à l’étranger.

Andrew Hallam présente une multitude d’exemples dans lesquels des expatriés voient leurs économies réduites à néants suite à leur rencontre avec un vendeur de pensions offshore.

À vrai dire, la cupidité et/ou la nullité de ces conseillers-vendeurs est souvent pire que ce qu’on peut imaginer. Ces pratiques font froid dans le dos, et les traditionnels fonds communs de placement apparaîtraient presque comme de bons produits à titre de comparaison (j’ai bien dit « presque »).

Andrew Hallam ne s’attaque pas qu’à la cupidité des courtiers et à la nullité des fonds pour les expatriés. Il pointe aussi les biais psychologiques, qui font naturellement des gens de mauvais investisseurs. Là encore, la réponse est simple: investir dans des fonds indiciels et ne pas se préoccuper des nouvelles économiques et politiques qui pourraient affecter le marché.

Une des grosses plus-values du livre est la présentation d’exemples de portefeuilles d’investissement selon le modèle présenté dans le livre, pour différentes nationalités d’expatriés. Cette partie pourra sûrement intéresser les expatriés francophones d’Europe ou du Canada.

Points forts:

  • Le seul livre d’investissement écrit pour les expatriés
  • Beaucoup d’humour
  • Les nombreux modèles de portefeuilles présentés

Points faibles:

  • Le rythme parfois un peu haché du livre avec beaucoup de sous-parties très courtes
  • Quelques points discutables (obligations long terme vs court terme, grandes capitalisations vs petites capitalisations), mais qui restent cependant des détails

Voir plus de commentaires sur « Millionaire Expat ».

Consulter la fiche du livre sur Amazon:

VOTRE GUIDE GRATUIT

Recevez mon guide des 6 étapes pour commencer à investir, et les nouveaux articles du blog.
Adresse e-mail non valide
En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer à investir, ainsi que des offres promotionnelles sur mes formations.
Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *